Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Apple : vers une croissance à deux chiffres en 2020

La firme de Cupertino affiche de solides résultats et ses prévisions pour le deuxième trimestre sont supérieures aux attentes du marché.

Abhinav Davuluri 29.01.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Apple a publié de solides résultats trimestriels, grâce à une bonne dynamique de ventes pour ses iPhones, ses accessoires et ses services.

Les prévisions pour le deuxième trimestre de son exercice fiscal sont également supérieures aux attentes du marché et nos prévisions.

Dans l’ensemble, nous ne voyons de signes de ralentissement dans l’adoption des produits ou services d’Apple, avec 1,5 milliard de produits actifs dans l’écosystème de la firme à la pomme, en croissance de plus de 100 millions sur un an.

Nous relevons notre estimation de juste valeur de 220 à 240 dollars par action.

Au cours actuel, la valorisation du titre est généreuse et nous ne pensons pas que les résultats à court terme indiquent qu’un « super-cycle » autour de la 5G est perceptible à l’horizon.

Nous avons déjà observé de phases où les iPhones proposés par Apple font l’objet d’un rush de la part de consommateurs avant que l’enthousiasme retombe, les clients préférant attendre un peu avant de se ruer sur le dernier modèle.

Les ventes du premier trimestre ont atteint 91,8 milliards de dollars, en croissance de 9% malgré un effet devises défavorable de 1 milliard – très au-delà des prévisions de l’entreprise (85,5-89,5 milliards).

Les ventes d’iPhone ont été dynamiques, avec une croissance de 8% sur un an à 56 milliards de dollars. Les ventes d’accessoires ont bondi de 37% et les services de 17%.

Apple compte 480 millions d’abonnés à ses services, 120 millions de plus qu’il y a un an. La société table sur 600 millions d’abonnés fin 2020.

Le taux de marge brute a progressé de 40 points de base à 38,4%.

Pour le deuxième trimestre, le groupe table sur des ventes comprsies entre 63 et 67 milliards de dollars, ce qui représente une croissance de 12% sur la base du milieu de fourchette. Cette fourchette est plus écartée qu’à l’habitude, en raison des incertitudes autour du coronavirus.

Concernant cette épidémie, Apple a des fournisseurs dans la région de Wuhan, mais le groupe peut faire appel à des fournisseurs alternatifs dans d’autres régions du pays. Cela dit, le niveau d’incertitude demeure grand, même si les fournisseurs d’Apple ont indiqué mettre tout en œuvre pour reprendre un flux normal d’approvisionnement après le Nouvel an chinois, le 10 février, plutôt qu’à partir de fin janvier.

Apple n’a fermé qu’un magasin détenu en propre, mais certains partenaires distributeurs ont fermé plusieurs points de vente et réduit le nombre d’heures d’ouverture.

Avant que n’émerge le coronavirus, Apple a indiqué que la dynamique des ventes en Chine était bonne après quatre trimestres de décroissance de l’activité. Sur le trimester écoulé, les ventes d’iPhones, de services et d’accessoires ont été très dynamiques, d’après le groupe.

Apple a fait peu de commentaires sur la 5G.

Le groupe s’est aussi montré discret sur le lancement de son service Apple TV+. Sa stratégie consiste à faire croître rapidement le nombre d’abonnés, avec un prix de vente attrayant (4,99 dollars par mois) et en proposant de manière groupé son abonnement avec la vente de nouveaux produits.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Abhinav Davuluri  est analyste actions chez Morningstar.