Ferrari brille lors de sa journée investisseurs

Nous relevons notre estimation de juste valeur de 154 à 163 euros par action.

Richard Hilgert 20.06.2022
Facebook Twitter LinkedIn

F1 ferrari

Ferrari a bien mis en évidence son rempart concurrentiel étendu (« Wide Moat ») lors de sa journée des marchés financiers.

La direction a présenté son plan stratégique 2022-26, dans lequel elle prévoit une croissance annuelle du chiffre d'affaires de 9 % pour atteindre 6,7 milliards d'euros en 2026 contre 4,3 milliards d'euros en 2021

La marge d'EBITDA devrait évoluer dans une fourchette de 38 % à 40 % contre 35,9 % en 2021.

Le constructeur de voitures de sport de luxe vise un quasi-doublement du free cash-flow industriel cumulé à une fourchette de 4,6 milliards d'euros à 4,9 milliards d'euros par rapport au plan 2018-22 de 2,4 milliards d'euros à 2,8 milliards d'euros.

Il prévoit également une augmentation du taux de distribution du dividende à 35 % contre 30 % et le quasi-doublement du programme de rachat d'actions à 2,0 milliards d'euros pour 2022-26 contre 1,1 milliard d'euros dans le plan 2018-22.

La société vise le lancement de 15 nouveaux modèles au cours du plan, dont le SUV Purosangue, un modèle entièrement électrique et une nouvelle supercar.

D'ici 2026, Ferrari s'attend à ce que son portefeuille de produits soit à 40% à combustion interne et à 60% hybride et entièrement électrique.

Rempart étendu

Le large rempart concurrentiel de Ferrari provient d'actifs incorporels, notamment la force de la marque et la propriété intellectuelle.

L'image de marque de Ferrari, construite à partir d'un riche héritage de course de Formule 1, permet un pouvoir de tarification énorme, soutenant l'objectif de l'entreprise d'une croissance annualisée des revenus de 9 % avec des marges en expansion.

La propriété intellectuelle provient également des courses de F1, où des technologies de pointe sont développées et éprouvées, puis traduites en une expérience de conduite unique pour une clientèle exigeante et sélective.

Nos hypothèses de revenus étaient déjà conformes aux objectifs de la direction.

Cependant, nous avons relevé nos hypothèses de marge d'EBITDA à une moyenne de 38,6 % lors de nos prévisions de phase I, contre 36,8 % dans notre modèle précédent.

Notre hypothèse de marge d’EBITDA normalisée de milieu de cycle de 38,1 % est conforme à la partie inférieure de l'objectif de la direction, en hausse de 100 points de base par rapport à notre modèle précédent.

Les actions Ferrari notées 3 étoiles se négocient actuellement avec une prime de 5% par rapport à notre nouvelle estimation de juste valeur de 163 euros par action.

Les actions se sont historiquement négociées dans une fourchette 1 étoile et les investisseurs pourraient envisager de s’intéresser à une action disposant d’un rempart concurrentiel étendu comme Ferrari.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Ferrari NV182,20 EUR0,16Rating

A propos de l'auteur

Richard Hilgert  Richard Hilgert is a securities analyst on the Industrials Team.