Meta : un résultat décevant, mais le réseau reste solide

Nous abaissons notre estimation de juste valeur à 384 dollars par action. L’action nous semble sous-évaluée.

Ali Mogharabi 28.04.2022
Facebook Twitter LinkedIn

fb apple

En dépit des résultats trimestriels mitigés au terme du premier semestre, Meta (« Wide Moat ») a enregistré une augmentation du nombre d'utilisateurs actifs mensuels et quotidiens, qui démontre que le fort effet de réseau dont l'entreprise bénéficie reste intact.

Bien que Meta continue de se concentrer sur les opportunités de métaverse à long terme, la société accroît également ses efforts et ses investissements dans son activité publicitaire très rentable pour surmonter les obstacles créés par Apple (« Narrow Moat ») et se positionner pour bénéficier de la tendance croissante des vidéos courtes.

Avec des revenus du premier trimestre inférieurs aux attentes et les prévisions de revenus de Meta pour le trimestre en cours, nous avons un peu réduit nos projections, ce qui a abaissé notre estimation de juste valeur de seulement 4 % à 384 $.

Nous considérons que le titre est attrayant car il se négocie à moins de la moitié de notre estimation de juste valeur.

La stratégie en cours de Meta pour monétiser Reels, qui a actuellement des prix publicitaires plus bas, était en partie responsable du manque à gagner, car elle a fait légèrement baisser la monétisation de ses utilisateurs par rapport à l'année dernière.

Cependant, nous restons convaincus qu'au fil du temps, Meta augmentera la monétisation de Reels en attirant davantage d'annonceurs grâce à sa large base d'utilisateurs qui consacrent plus de temps à du contenu sur Reels.

Alors que nous nous attendons à ce que Meta continue de faire face à la pression des changements de politique chez Apple, à la concurrence de TikTok et aux facteurs géopolitiques et économiques actuels, nous prévoyons que la monétisation réussie de Reels et les investissements de l'entreprise dans l'efficacité des publicités et les améliorations de mesure lui permettront de retrouver une croissance des ventes à deux chiffres au cours du second semestre 2022 et au-delà.

Le nombre mensuel de personnes actives par famille est passé à 3,64 milliards, contre 3,59 milliards au trimestre précédent et 3,45 milliards l'an dernier.

Le nombre d'utilisateurs quotidiens était de 2,87 milliards, contre 2,72 milliards et 2,82 milliards aux quatrième et premier trimestres de l'année dernière, respectivement.

Le chiffre d'affaires total du premier trimestre a augmenté de 6,6 % par rapport à l'année dernière pour atteindre 27,9 milliards de dollars.

Les revenus publicitaires n'ont augmenté que de 6,1 %, principalement en raison de la décélération des dépenses publicitaires du commerce électronique et de l'impact de la transparence du suivi des applications d'Apple, ou ATT, qui a rendu le ciblage publicitaire et la mesure efficace plus difficiles pour des entreprises comme Facebook et Instagram.

Un engagement plus élevé a permis d'augmenter les publicités vendues de 15 % par rapport à l'année dernière, mais compte tenu des publicités moins chères dans Reels et de l'impact des politiques d'Apple sur l'efficacité et la mesure des publicités, le prix par publicité a diminué de 8 %.

Nous pensons que les approches de l'entreprise pour résoudre les problèmes d'Apple et de TikTok accéléreront probablement la croissance des revenus publicitaires à la fin du second semestre de cette année.

Meta s'attaque au problème d'Apple, qui limite l'accès aux données détaillées, non seulement en aidant ses annonceurs à adopter certaines des offres d'Apple telles que SKAdNetwork, qui fournit des données globales sur les conversions d'installations d'applications, mais également en investissant dans le développement de ses propres solutions.

Concernant la concurrence de TikTok, Meta voit déjà la demande de vidéos courtes augmenter sur Instagram puisqu'elles représentent désormais 20% du contenu visionné sur l'application, selon la direction.

Compte tenu de l'audience importante du contenu vidéo court, nous pensons que le retour sur investissement du format publicitaire augmentera, ce qui augmentera la demande et les prix des publicités.

Ceci pourrait soit arrêter, soit inverser le ralentissement que nous constatons dans la croissance des revenus publicitaires de Meta.

La direction table sur un revenu du deuxième trimestre entre 28 et 30 milliards de dollars, ce qui, à mi-parcours, ne représente aucune croissance d'une année sur l'autre.

L'entreprise s'attend désormais à des dépenses totales de 87 à 92 milliards de dollars pour 2022, soit moins que ses prévisions précédentes de 90 à 95 milliards de dollars.

Enfin, Meta table sur des dépenses d'investissement en année pleine entre 29 et 34 milliards de dollars.

Pour cette année, nous avons modélisé une croissance des revenus de 10 %, une marge d'exploitation d'environ 32 % et avons supposé des dépenses en capital de 32 milliards de dollars.

 

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc139,35 USD0,30Rating
Meta Platforms Inc Class A163,43 USD2,12Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.