Facebook : un trimestre plus difficile

Nous pensons toujours que le titre a encore du potentiel. Notre estimation de juste valeur est revue à 404 dollars par action.      

Ali Mogharabi 26.10.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Social media facebook instagram twitter 292994 520

Facebook (« Wide Moat ») a annoncé des résultats mitigés au troisième trimestre et a fourni des prévisions de revenus pour le quatrième trimestre inférieures aux estimations du consensu

Comme prévu, la société a été confrontée à des problèmes liés aux modifications apportées par Apple à son sytème d’exploitation iOS.

Malgré cela, la base d'utilisateurs de l'entreprise a affiché une croissance continue avec une amélioration de l'engagement des utilisateurs, ce qui favorise le rempart concurrentiel de la société autour de son effet de réseau.

Avec une très grande base d'utilisateurs qui est une source de données de première main, nous attendons de Facebook qu'il développe des solutions pour répondre aux changements et aux questions d'Apple concernant l'efficacité des publicités à réponse directe.

Nous pensons également que la base d'utilisateurs de Facebook crée des opportunités de monétisation à long terme dans le domaine de la réalité augmentée et virtuelle, ce qui non seulement diversifiera les revenus de l'entreprise, mais pourrait également réduire légèrement les pressions réglementaires et sociales dont elle fait actuellement l’objet.

Nous abaissons notre estimation de juste valeur Facebook de moins de 1 % à 404 dollars par action.

Nous continuons de considérer cette société comme le plus attrayant des entreprises de réseaux sociaux au sein de notre univers suivi. Facebook a également accru son autorisation de rachat d'actions, ce qui, selon nous, pourrait soutenir le titre aux niveaux actuels.

Le chiffre d'affaires total de 29 milliards de dollars de Facebook au troisième trimestre a augmenté de 35 % par rapport à l'année dernière, grâce à la croissance du nombre d'utilisateurs (6 %) et de la monétisation (27 %).

Malgré les changements apportés à iOS par Apple, les revenus publicitaires ont augmenté de 33 % pour atteindre 28,3 milliards de dollars. Les autres revenus ont augmenté de 195 % pour atteindre 734 millions de dollars, principalement en raison des ventes de Quest 2.

Alors que les gros titres négatifs ont pesé sur le cours de Bourse, l'engagement des utilisateurs a augmenté de manière séquentielle et n'a baissé que de 16 points de base par rapport à l'année dernière, alors que des blocages plus stricts étaient toujours en place.

Le stock de publicités a cru de 9 % d'une année sur l'autre, en raison de la hausse des prix des annonces de 22 %, ce qui témoigne d'une forte demande.

Le bénéfice d'exploitation de 10,4 milliards de dollars représente une marge de 36 %, en baisse de 152 points de base par rapport à l'année dernière, principalement en raison de la hausse des frais généraux et administratifs qui reflète la hausse des effectifs et des frais juridiques.

Avec 4,5 milliards de dollars de dépenses d'investissement principalement dans les centres de données (contre 3,9 milliards de dollars l'an dernier), Facebook a généré 9,5 milliards de dollars de cash-flow libre, contre 4,6 milliards de dollars l'an dernier.

La société a racheté 14 milliards de dollars de ses actions au cours du trimestre, ce qui signifie qu’il lui reste 8 milliards de dollars sur son plan actuel. Elle a autorisé 50 milliards de dollars supplémentaires.

Comme Snap, avec les derniers changements iOS d'Apple, Facebook a eu des difficultés à mesurer les performances des publicités achetées sur ses plateformes et à relayer ces métriques aux annonceurs et aux agences de publicité, ce qui a entraîné des revenus légèrement inférieurs aux attentes au troisième trimestre.

Cependant, nous pensons que la société est plus avancée dans la résolution de ce problème que ses concurrents.

Facebook a commencé à discuter ouvertement de cette question avec les annonceurs en septembre.

Les annonceurs ont déjà commencé à intégrer les différentes offres de Facebook, y compris les API de conversion et l'outil de mesure des événements agrégés, à leurs systèmes.

En outre, nous pensons que la base d'utilisateurs de Facebook et son engagement élevé donnent accès à plus de données de première main que la plupart des concurrents ne peuvent fournir, ce qui peut l’aider à améliorer les performances des publicités achetées sur ses applications.

De plus, nous pensons que la croissance du commerce électronique devrait entraîner davantage de dépenses publicitaires sur la plate-forme.

Facebook's Shop, qui aide les petites et moyennes entreprises dans leur transformation numérique, aura également accès à davantage de données basées sur les transactions, ce qui peut aider la société et les annonceurs à commercialiser efficacement leurs produits et services.

La société devra continuer d'investir dans la création (ou la copie) de davantage de fonctionnalités pour ses applications.

Facebook se concentre actuellement sur Reels (copie de TikTok) qui est populaire auprès des jeunes utilisateurs sur Instagram.

La concurrence croissante de Snap, TikTok ou Amazon n'éliminera pas l'effet de réseau de Facebook.

En fait, nous pensons qu'une concurrence accrue pourrait profiter à l'entreprise.

Avec la pression continue croissante non seulement des politiques d'Apple, mais aussi des réglementations et des actions possibles de divers concurrents, nous sommes ravis que la direction réaffirme l'investissement accru dans l'innovation à long terme, notamment dans le Metaverse basé sur la réalité augmentée et virtuelle.

Nous pensons que les opportunités de monétisation proviendront des ventes de matériel pouvant offrir une expérience virtuelle aux utilisateurs, en plus du partage des revenus avec les commerçants et les créateurs de contenu vendant leurs produits et contenus numériques ou physiques.

Pour que Metaverse s'installe et attire des milliards d'utilisateurs, nous pensons que le monde virtuel doit être plus interopérable, comme le monde physique où les utilisateurs peuvent facilement découvrir de nombreux environnements différents et interagir avec différents individus et groupes.

Bien que des revenus importants ne soient pas attendus à court terme des offres de réalité augmentée et virtuelle de Facebook, la société a décidé d'apporter plus de transparence en termes d'investissements sur ce front, avec deux segments différents à partir du quatrième trimestre.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Amazon.com Inc116,46 USD3,58Rating
Apple Inc141,66 USD2,45Rating
Facebook Inc Class A170,16 USD7,19Rating
Snap Inc Class A14,70 USD5,45Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.