Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Facebook : toujours impressionnant

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 407 dollars par action.      

Ali Mogharabi 29.07.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Social media facebook instagram twitter 292994 520

Nous relevons notre estimation de juste valeur de Facebook (« Wide Moat ») de 390 à 407 dollars par action.

La société a annoncé des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, en raison de la croissance du nombre d'utilisateurs et d’une plus grande monétisation.

La reprise économique entraîne une augmentation des dépenses publicitaires, dont une grande partie est allouée à Facebook et à ses différentes plates-formes.

Nous sommes ravis de l'amélioration continue de Facebook, avec des fonctionnalités de commerce électronique, du contenu vidéo et davantage de contenu audio, qui soutient le rempart concurrentiel de l'entreprise.

Facebook investit également dans l'innovation à long terme, y compris Metaverse, que nous considérons comme la prochaine étape de croissance et de développement de la réalité virtuelle.

Alors que Metaverse nécessitera probablement plus d'interopérabilité entre de nombreuses plates-formes et pourrait lentement éroder le périmètre de Facebook, l'effet de réseau de l'entreprise ne devrait pas être trop pénalisé.

La direction a prévu une décélération significative de la croissance des revenus au cours du second semestre de cette année, ce que nous avions déjà intégré.

Nous avons encore légèrement augmenté nos prévisions compte tenu des bons résultats du deuxième trimestre. Bien que l'action soit en baisse après-Bourse, elle reste en territoire 3 étoiles et correctement valorisée, à notre avis.

Le chiffre d'affaires total de 29,1 milliards de dollars a augmenté de 55,6 % d'une année sur l'autre en raison de la hausse des prix des publicités et d'une augmentation du nombre d'utilisateurs.

Facebook a bénéficié de la forte demande continue de réponse directe et de la résurgence de la publicité de marque.

Les utilisateurs actifs mensuels ont augmenté de 7 % et de 2 % en glissement annuel et par rapport au dernier trimestre, respectivement, pour atteindre près de 2,9 milliards.

L'engagement est resté à environ 66% alors que les utilisateurs actifs quotidiens ont augmenté à 1,9 milliard (également en hausse de 7% par rapport à l'année dernière et de 2% séquentiellement).

Compte tenu de la composition plus difficile de l'année dernière, l'inventaire publicitaire n'a augmenté que de 6 %, mais la forte demande des annonceurs a fait augmenter les prix de 47 % par rapport à l'année dernière.

La forte croissance des revenus au cours du trimestre a créé un levier d'exploitation pour Facebook, résultant en une marge d'exploitation de 42,5%, contre 31,9% l'année dernière.

La direction s'attend à ce que la croissance des revenus d'une année sur l'autre au cours du second semestre « ralentisse considérablement ».

La firme a précisé que le ralentissement sera modeste en comparant le deuxième trimestre 2021 à la même période en 2019 (chiffre d'affaires en hausse de 72,2%). Nous avons modélisé une croissance du chiffre d'affaires de 31,4 % en glissement annuel au deuxième semestre, ce qui équivaut à une croissance de 68 % par rapport à 2019, et une croissance annuelle de 40 % par rapport à 2020, un point de pourcentage de plus que notre projection précédente.

La société s'attend toujours à des dépenses d'exploitation en année pleine entre 70 et 73 milliards de dollars et des dépenses en capital de 19 à 21 milliards de dollars.

En ce qui concerne le Metaverse de Facebook, que le PDG Mark Zuckerberg l’a appelé le « Facebook Horizon », ce sera un environnement virtuel dont les gens se sentiront physiquement partie prenante.

Zuckerberg a déclaré qu'il permettra aux utilisateurs de « sortir, jouer à des jeux avec des amis, travailler, créer et plus encore ».

Nous pensons que les opportunités de monétisation proviendront des ventes de matériel pouvant offrir une expérience virtuelle aux utilisateurs, en plus du partage des revenus avec les commerçants et les créateurs de contenu vendant leurs produits et contenus numériques ou physiques.

Nous pensons que pour que Metaverse s'installe et attire de nombreux utilisateurs, le monde virtuel doit être plus interopérable, comme le monde physique où les utilisateurs peuvent facilement découvrir de nombreux environnements différents et interagir avec différents individus et groupes.

Permettre l'interopérabilité peut représenter un risque pour l'effet réseau de plateformes comme Facebook. Cependant, à notre avis, compte tenu des 2,9 milliards d'utilisateurs de Facebook et de la forte source d'effet de réseau, Horizon aura une longueur d'avance sur ses concurrents pour attirer des utilisateurs et créer rapidement des environnements virtuels, ce qui devrait attirer plus d'utilisateurs, de créateurs de contenu, d'entreprises et d’annonceurs.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc142,45 USD3,08Rating
Facebook Inc A138,61 USD2,16Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.