Microsoft, aidé par Azure, rassure

Notre estimation de juste valeur est inchangée à 352 dollars par action.

Dan Romanoff 27.04.2022
Facebook Twitter LinkedIn

msft

Microsoft (« Wide Moat ») a enregistré des résultats solides dans l'ensemble, avec des revenus et un bénéfice par action (BPA) légèrement meilleurs que prévu malgré certains vents contraires, tels que l'inflation, l’évolution défavorable les devises, un changement dans les pratiques de licence pour les activités transactionnelles sur site, une nouvelle aggravation des conditions de la chaîne d'approvisionnement, et plus récemment l'invasion de l'Ukraine.

Plus important encore, même si les prévisions étaient à un cheveu du consensus sur les revenus et le résultat d'exploitation, nous pensons que les perspectives doivent être considérées positivement à la lumière de cet environnement.

Nous pensons que les projets de transformation numérique continuent d'alimenter la demande globale et nous sommes également encouragés par la force d'Azure, qui a vu les charges de travail de niveau 1 migrer vers le cloud sous la forme d'accords plus importants et à plus long terme que jamais.

Microsoft reste impressionnant dans sa capacité à stimuler à la fois la croissance et les marges à grande échelle et nous pensons qu'il y a plus à venir sur ces deux fronts.

Nous considérons que les résultats renforcent notre thèse centrée sur la prolifération des environnements cloud hybrides et Azure, alors que l'entreprise continue d'utiliser sa domination sur site pour permettre aux clients de passer au cloud à leur propre rythme.

Pour le troisième trimestre, les revenus ont augmenté de 18 % d'une année sur l'autre pour atteindre 49,36 milliards de dollars, par rapport à notre modèle à 49,03 milliards de dollars et au consensus FactSet à 48,98 milliards de dollars.

Par rapport à la période de l'année précédente, la productivité et les processus métier ont augmenté de 17 %, le cloud intelligent de 26 % et l'informatique plus personnelle de 11 %.

Les réservations commerciales ont augmenté de 28 % d'une année sur l'autre, portant l'obligation de performance restante (RPO) à 155 milliards de dollars.

Nous pensons que ces résultats confortent notre thèse à long terme d'expansion progressive des marges.

La marge d'exploitation s'est élevée à 41,3 %, contre 40,9 % l'année dernière, grâce à une amélioration des économies d’échelle, à la hausse des résultats trimestriels et à la baisse des dépenses d'exploitation résultant généralement de la réduction des frais de voyage, de divertissement et des dépenses connexes liée au COVID-19.

Nous continuons de voir une voie d'expansion des marges à partir de niveaux déjà élevés au cours des cinq prochaines années, qui, selon nous, seront tirées par la hausse des marges brutes d'Azure. Les contraintes de canal s'étaient atténuées, mais de nouveaux verrouillages en Chine pourraient potentiellement éroder les résultats du quatrième trimestre s'ils persistent jusqu'en mai. En effet, la direction s'est dite confiante dans ses perspectives.

Pour le prochain trimestre, le groupe anticipe un chiffre d’affaires compris entre 52,40 milliards de dollars à 53,20 milliards de dollars, soit 52,80 milliards de dollars à mi-parcours, contre 53,00 milliards de dollars pour le consensus FactSet.

La croissance des revenus au point médian des prévisions est de 14 % d'une année sur l'autre, le cloud intelligent représentant la croissance la plus forte, suivi de la productivité et des processus commerciaux, l'informatique personnelle étant la plus lente.

Cela est cohérent avec nos attentes à long terme pour Azure et le thème séculaire du cloud public.

Ces résultats et les prévisions solides sous-tendent notre estimation de juste valeur de 352 dollars par action. Nous considérons que les actions sont sous-évaluées.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Microsoft Corp265,66 USD-0,76Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.