Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

L'élection américaine ne change rien pour Facebook ni Alphabet

Nous maintenons nos estimation de juste valeur des deux leaders de la publicité en ligne.  

Ali Mogharabi 12.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

GAFA FAANG

 

Les résultats des élections 2020 étant connus, notre point de vue sur l'impact potentiel des poursuites antitrust et des efforts législatifs contre Alphabet et Facebook n'a pas changé.

Nous pensons que les poursuites antitrust contre les deux entreprises seront finalement tranchées par la Cour suprême des États-Unis, qui appliquera probablement ce que l'on appelle la norme du bien-être des consommateurs - au profit d'Alphabet et de Facebook.

Compte tenu du léger avantage des démocrates au Sénat, nous ne nous attendons pas à des changements importants des lois antitrust ou de l’article 230 de la loi sur la décence des communications, qui offre une immunité de responsabilité pour le contenu Internet.

Toutefois, la réglementation concernant les données, qui bénéficie d'un soutien bipartisan, est probable. Nous maintenons nos estimations de juste valeur de 1.980 dollars par action et de 306 dollars par action pour Alphabet et Facebook. Bien que les deux sociétés se négocient à une décote par rapport à nos estimations de juste valeur, elles restent à un niveau 3 étoiles, soit à leur prix.

Nous croyons toujours que les diverses poursuites antitrust déposées contre les entreprises seront finalement tranchées par la Cour suprême à l'issue d'un processus pluriannuel et seront probablement fondées sur le bien-être des consommateurs et pas seulement sur la domination du marché.

Sur le front du bien-être des consommateurs, les plateformes des deux entreprises offrent des avantages aux consommateurs et les prix pour les annonceurs n’ont pas augmenté de manière significative. En ce qui concerne la domination du marché, dans le domaine de la recherche, des médias sociaux et de la publicité numérique, la concurrence reste forte. Les concurrents incluent Amazon (recherche, médias sociaux, publicité), Snap (médias sociaux, publicité), Pinterest (médias sociaux, publicité), TikTok (médias sociaux, publicité) et d’autres.

Sur le plan réglementaire, alors que les démocrates ont désormais un pouvoir de pression à la fois au sein de l'exécutif et au Congrès, nous ne nous attendons pas à des changements radicaux dans les lois antitrust, telles que le Sherman Act ou le Clayton Act. Nous pensons que le seul mince avantage des démocrates au Congrès forcera probablement plus de compromis des deux côtés, ce qui minimise les chances de grands changements dans les lois antitrust ou l'adoption de nouvelles lois.

Nous attendons un soutien bipartisan en matière de réglementations afin de résoudre les problèmes de confidentialité et de sécurité des données. Pour Alphabet et Facebook, une moindre utilisation des données pourrait entraîner une moindre précision des publicités cibles ou un retour sur investissement plus faible pour les annonceurs, ce qui pourrait faire davantage pression sur les prix.

Cependant, les annonceurs continueront probablement de donner la priorité aux plates-formes de ces entreprises par rapport aux autres, étant donné leur audience plus large. En outre, les deux entreprises ont déjà pris des mesures pour répondre à ces problèmes de données, sous la pression non seulement des réglementations adoptées en dehors des États-Unis (comme le RGPD européen, appliqué en 2018), mais également des réglementations nationales (telles que la CCPA de Californie en 2018 et son expansion, CPRA, en 2020). Les lois d'autres États suivront probablement. Les plateformes ont également entendu les demandes de confidentialité et de transparence de leurs utilisateurs.

Nous nous attendons à des modifications de l'article 230 mais pas à une abrogation, comme le demande le président Donald Trump depuis un certain temps. Compte tenu des résultats des élections, encore une fois, les deux côtés du spectre politique seront contraints de trouver un compromis. De plus, Alphabet et Facebook sont déjà devenus plus pratiques dans la modération du contenu distribué sur leurs plates-formes.

Enfin, nous nous attendons toujours à une surveillance plus stricte de la part de la Federal Trade Commission et du ministère de la Justice des futures opérations de croissance externe que conduiront Alphabet et Facebook, ce qui pourrait affecter la croissance des deux entreprises.

Cependant, avec d'importants capitaux disponibles, les deux sociétés continueront d'investir dans la croissance organique et l'innovation en augmentant les dépenses de recherche et développement et en effectuant davantage d'acquisitions indirectes.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.