Les robo-advisors en quête de rentabilité

Une nouvelle étude montre comment les robo-advisors peuvent parvenir à la rentabilité et les enjeux qu’ils représentent pour l’industrie de la gestion d’actifs.    

Michael Wong, CPA 30.11.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Robots 123

En 2015, dans un rapport intitulé « Hungry Robo-Advisors Are Eyeing Wealth Management Assets », les « Robo-advisors » étaient présentés comme source de rupture (« disruptors ») capables de détruire l'industrie de la gestion de patrimoine.

Nous avions alors pris le contre-pied cette thèse, affirmant que les institutions financières disposant d’un rempart concurrentiel solide (telles que Charles Schwab ou Morgan Stanley aux Etats-Unis), conserveraient leur position et que « la légion actuelle de robo-advisors devrait investir massivement dans la publicité ou participer à une vague de consolidation pour gagner en taille, être rachetés ou s'associer à des sociétés de gestion bien établies, ou bien disparaître. »

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Charles Schwab Corp70,43 USD-0,49Rating
Credit Suisse Group AG9,50 CHF-0,04Rating
Invesco Ltd26,25 USD5,46Rating
Morgan Stanley101,75 USD-0,70Rating
UBS Group AG16,39 USD-2,09Rating

A propos de l'auteur

Michael Wong, CPA  Michael Wong is a stock analyst at Morningstar.