Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

La Chine mal notée sous l’angle ESG et chèrement valorisée

Le pays a connu un net regain d’intérêt mais présente un certain nombre de risques sous l’angle ESG, selon Sustainalytics.                  

Sustainalytics 08.10.2020
Facebook Twitter LinkedIn

China people street flag AP 20282281102074

Source: Associated Press

Au cours de la dernière décennie, les gérants de portefeuille du monde entier ont été de plus en plus convaincus que l'intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les décisions d'investissement pourrait fournir de meilleurs rendements ajustés du risque.

En conséquence, l'investissement responsable est passé d'une activité de niche à une activité grand public.

Au fur et à mesure que les capitaux se déplacent vers les produits ESG, des discussions ont eu lieu sur le risque de bulle ESG, les actions ayant de bons scores ESG ayant bénéficié d'une appréciation de leurs cours allant parfois au-delà de leurs fondamentaux.

Dans un article de recherche récemment publié (« ESG in the COVID-19 recovery »), nous avons développé un modèle unique « ESG à un prix raisonnable » (ESGarp) pour identifier l'attrait des prix de divers marchés mondiaux en termes de scores ESG et de ratios de valorisation (P/E ou cours sur bénéfice par action).

L'une des principales conclusions de cet article était que « les actions chinoises se distinguent par une combinaison relativement peu attrayante de niveaux de risque ESG élevés et de ratios P /E élevés ».

Ici, nous rentrons dans le détail de ce marché chinois pour discuter des principales raisons de la baisse des scores ESGarp de la Chine et identifier les divers risques et opportunités d'investissement associés.

Un niveau de risque ESG élevé contribue à réduire les scores ESGarp

Avec une philosophie similaire d'une stratégie d'investissement de type GARP, le score ESGarp basé sur le score de risque ESG et le ratio P/E, est un score unique attribué à chaque entreprise / secteur / pays.

Cette approche vise à identifier les marchés sur lesquels les investisseurs ont la plus grande probabilité de trouver des actions avec des scores ESG attrayants qui se négocient également à un ratio P/E raisonnable par rapport aux pairs mondiaux. Les scores vont d'un maximum de 100 à un minimum de -100.

Nos résultats montrent que si les marchés asiatiques n'obtiennent généralement pas de scores ESGarp élevés par rapport à la plupart des marchés développés, les actions chinoises affichent des scores négatifs dans tous les secteurs. Notamment, les secteurs chinois des matériaux et de l’énergie obtiennent le pire score à moins de -50, tandis que son secteur de la santé affiche un score ESGarp relativement meilleur de -14.

13320

Le tableau 2 décompose davantage les scores des actions chinoises. Le spread de risque ESG mesure la différence entre les scores moyens de notation de risque ESG de chaque secteur et leurs pairs mondiaux, tandis que le spread de ratio P/E mesure la différence correspondante pour les ratios P/E.

On peut voir qu'à l'exception de la consommation discrétionnaire, de la consommation de base et des technologies de l'information, où à la fois un risque ESG élevé et des ratios P/E élevés contribuent à un score ESGarp négatif, les scores ESGarp de la plupart des secteurs sont principalement tirés vers le bas par leur niveau de risque ESG élevé. Avec certains secteurs, tels que l'énergie, la santé et l'immobilier, même un ratio P/E nettement inférieur à la moyenne mondiale ne peut pas compenser l'impact de leur niveau de risque ESG élevé. Si nous regardons le marché chinois de manière globale, le risque ESG élevé est la principale raison du mauvais score ESGarp de la Chine.

13321

L'évaluation des risques ESG de Sustainalytics met l'accent sur la matérialité, exigeant l'évaluation de deux dimensions: l'exposition aux risques ESG et la gestion des risques ESG. L'exposition reflète la mesure dans laquelle une entreprise est exposée à des risques ESG importants. Alors que le volet management intègre les engagements et / ou actions de l'entreprise qui démontrent comment l'entreprise aborde et gère les enjeux ESG.

Dans le tableau 3, l'écart de score de gestion et l'écart de score d'exposition mesurent respectivement l'écart des secteurs par rapport aux moyennes mondiales de leurs pairs. Ici, nous pouvons voir que le niveau de risque ESG plus élevé des actions chinoises est principalement dû à leurs scores de gestion plus faibles.

13322

À notre avis, le déficit de gestion ESG est motivé par deux facteurs principaux: une divulgation relativement insuffisante et un manque de concentration sur la gestion des questions ESG importantes.

La divulgation des entreprises chinoises sur les questions ESG reste relativement limitée par rapport à leurs pairs du secteur. Selon le rapport Intégration ESG en Chine en 2019 du CFA Institute, sur plus de 3.000 sociétés chinoises cotées, moins de la moitié divulguent des facteurs ESG.

Bien qu’elles soient toutes deux membres de la Sustainable Stock Exchange Initiative, les deux bourses chinoises, la Bourse de Shanghai et la Bourse de Shenzhen, se classent respectivement 41ème et 44ème sur 47 Bourses mondiales, dans le classement des performances de divulgation en matière de développement durable 2019 par Corporate Knights.

En outre, la plupart des entreprises chinoises semblent toujours plus axées sur les activités philanthropiques et consacrent relativement moins d'efforts à la gestion des risques et opportunités ESG significatifs de leurs opérations, produits et modèles économiques.

Si les activités philanthropiques sont sans aucun doute positives, les enjeux ESG importants sont plus pertinents pour la stratégie de développement durable à long terme d’une entreprise.

Par exemple, peu d'entreprises chinoises discutent de l'impact de leurs opérations sur les communautés locales ou des mesures prises pour atténuer les risques que leurs produits et services peuvent présenter pour les clients.

Le manque d'information sur la gestion de certains des risques et opportunités ESG les plus importants fait baisser la performance ESG globale moyenne des entreprises chinoises dans notre processus de notation.

Les entreprises chinoises présentant des niveaux de risque ESG plus faibles se négocient-elles avec une prime?

Comme le montre la figure 4, lorsque nous comparons les mesures de valorisation de différents quintiles de notation de risque ESG (du risque faible au risque élevé) sur le marché chinois, nous constatons des résultats mitigés.

Les entreprises chinoises présentant des niveaux de risque ESG plus faibles ne se négocient qu'avec une prime mineure en termes de ratio P/B (Price to Book ou cours sur actif net par action), sans prime évidente en termes de ratio P/E.

Les entreprises des 4e et 5e quintiles (les groupes de risque ESG les plus élevés) se négocient même avec une prime P/E.

13323

Contrairement à la plupart des marchés développés, où les investisseurs institutionnels sont la force dominante, sur le marché boursier chinois, les investisseurs de détail détiennent plus de la moitié des actions flottantes et représentent jusqu'à 90% de la valeur des transactions sur le marché.

Les investisseurs particuliers chinois ont longtemps privilégié les actions à petite capitalisation, qui en général affichent une performance ESG inférieure à celle des grandes capitalisations, en raison de systèmes de gestion plus faibles et de pratiques de divulgation inadéquates.

Le biais systématique des investisseurs chinois en faveur des actions à petite capitalisation pourrait contribuer en partie au résultat mitigé, car les actions chinoises à petite capitalisation bénéficient d'un ratio P/E relativement élevé en Chine.

Perspectives

Avec la prise de conscience croissante de l'ESG en Chine et l'ouverture du marché des capitaux chinois aux investisseurs internationaux, nous nous attendons à ce que les entreprises chinoises subissent une pression accrue pour améliorer leur gestion des risques ESG dans les années à venir.

Les exigences de déclaration obligatoire, l'intervention du gouvernement, la sensibilisation accrue de la direction à l'ESG et le changement de comportement des consommateurs seront de puissants moteurs de changement.

Par exemple, les Lignes directrices pour l'établissement du système financier vert, publiées en 2016 par la Banque populaire de Chine, en collaboration avec plusieurs ministères et commissions, ont établi un calendrier selon lequel toutes les sociétés cotées doivent divulguer des informations environnementales d'ici 2020. Une amélioration dans la gestion ESG pourrait améliorer le score ESGarp de la Chine à l'avenir.

En outre, des facteurs ESG mondiaux extérieurs à la Chine pourraient également pousser les entreprises chinoises à améliorer la gestion de leurs risques ESG importants.

Par exemple, l'adoption de la taxonomie de l'UE peut avoir des impacts en aval de la part des entreprises européennes qui cherchent à améliorer leur chaîne d'approvisionnement.

Nous prévoyons que cela se traduira par une augmentation des exigences ESG pour les entreprises chinoises afin de répondre aux besoins de leur clientèle.

Des impacts similaires peuvent également être anticipés à partir du UK Stewardship Code ou de l'Australian Modern Slavery Act.

Enfin, poussés par la réglementation chinoise et la réforme du marché financier, les investisseurs institutionnels chinois adoptent de plus en plus le concept d'investissement responsable.

Au cours des deux dernières années, le nombre de signataires des PRI en Chine est passé de sept à 37, la plupart de ces nouveaux signataires étant des gestionnaires d'actifs et des prestataires de services.

Alors que de plus en plus d'investisseurs privilégient les entreprises présentant un risque ESG plus faible, nous pourrions voir les entreprises les mieux notées sous l’aspect ESG se négocier avec une prime plus évidente, ce qui offrirait une opportunité potentielle d'augmenter la performance des portefeuilles.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

 

 

 

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Sustainalytics  est la filiale de recherche extra-financière de Morningstar.