Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Les GAFA en pleine forme malgré le COVID

Leurs publications de résultats sont tombés au moment où leurs leaders ont été vertement critiqués au Congrès.  

Jocelyn Jovène 03.08.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Les plus grandes sociétés technologiques américaines viennent de boucler une semaine paradoxale. Toutes ont publié des résultats en forte hausse et largement au-delà des attentes.

Mais durant cette semaine, leurs leaders étaient « passés au grill » par les parlementaires américains, ces derniers estimant, preuves à l’appui de leur argumentation, que les fameux « GAFA » étouffent la concurrence et tuent l’innovation, et devraient faire l’objet d’une régulation bien plus sévère, voire d’un démantèlement.

L’annonce de solides résultats par Apple, Google, Facebook ou Amazon ne devrait que les conforter dans leur démarche.

Ces publications montrent également comment le secteur de la technologie est sorti renforcé de la crise lié au coronavirus.

De fait, ce qu’il s’est passé durant la crise n’a fait que conforter voire accélérer une tendance que l’on observait depuis de nombreuses années déjà.

L’utilisation des réseaux sociaux, du Cloud, du travail collaboratif, de la capture et du traitement d’une quantité astronomique de données et la mise en relation d’objets de plus en plus interconnectés profitent aux entreprises phares de la Silicon Valley.

Durant le week-end, Microsoft, leader mondial des logiciels et l’un des poids lourds du « Cloud », faisait part de son intention de mettre la main sur une partie des activités du réseau social TikTok, propriété du chinois ByteDance, lequel est menacé de bannissement du sol américain par le président des Etats-Unis.

De quoi offrir un relais de croissance non négligeable et de répondre en partie aux contraintes de concentration du pouvoir de Facebook sur les réseaux sociaux.

Cet épisode, qui n’en est qu’à ses débuts (Microsoft se donne jusqu’à mi-septembre pour trouver un accord), montre toutefois à quel point les grandes entreprises de technologie américaine concentrent une puissance financière rarement vue dans l’histoire des marchés. Les Echos titrait ce matin que la valeur en Bourse d’Apple dépassait celle de l’ensemble des entreprises du CAC 40.

Ce poids acquis au sein des principaux indices boursiers mondiaux interroge. Est-il pérenne ? Est-on à l’aube d’une nouvelle bulle autour des valeurs technologiques ?

Tant que les résultats de ces entreprises continueront de croître à un rythme soutenu, elles pourront justifier des niveaux de valorisation élevés. Toutefois, comme l’observaient les analystes de Morningstar, peu des leaders mondiaux de la technologie offrent encore aujourd’hui un potentiel de hausse significatif.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.