Bourse : premiers signes d’alerte selon BofA Merrill Lynch

La banque américaine avertit d'une spirale vicieuse entre baisse des rendements et mouvements de capitaux.

Jocelyn Jovène 01.02.2014

Depuis le début de l’année, les Bourses mondiales - contrairement aux anticipations de la plupart des brokers et sociétés de gestion - ont été prises par surprise par les turbulences qui affectent un certain nombre de marchés émergents - les fameux « fragile five » (qui font écho, 4 ans plus tôt aux « PIGS »).

Résultat des courses : les investisseurs ont retiré d’importantes sommes d’argent des marchés actions, conduisant les stratégistes de Bank of America Merrill Lynch (pourtant défenseurs de la « grande rotation » des obligations vers les actions) à parler de « premiers signes de panique » dans une note publiée vendredi.

La banque note plusieurs éléments intéressantes :

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est le rédacteur en chef de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar