Broadcom : prévisions d'IA plus élevées et une intégration rapide de VMware

Nous relevons notre estimation de la juste valeur.

William Kerwin 08.12.2023
Facebook Twitter LinkedIn

vmware

Nous relevons notre estimation de la juste valeur des actions de Broadcom (« Wide Moat ») de 840 à 970 dollars ($).

L’entreprise a annoncé un bon quatrième trimestre fiscal, mais notre valorisation plus élevée s'explique principalement par des prévisions à long terme supérieures pour les ventes de puces basées sur l'intelligence artificielle et des hypothèses plus optimistes pour l'intégration de VMware, dont le rachat a été récemment finalisé.

La croissance des ventes de Broadcom découlant de l'IA fera plus que compenser le ralentissement de la demande sur ses autres marchés de semi-conducteurs au cours de l'exercice 2024 (clos fin octobre).

Nous avons confiance dans les objectifs ambitions de la direction en matière d'intégration de VMware, ce qui implique de se rapprocher du profil de marge pré-acquisition de l’entreprise à la fin de l’exercice 2024.

Amener rapidement VMware aux marges bénéficiaires exceptionnelles de Broadcom serait le dernier et le plus important exemple de l'impressionnant programme d'acquisition de l'entreprise, qui justifie notre notre de rempart concurrentiel étendu et nos notes d'allocation de capital exemplaire.

Selon notre nouvelle valorisation, nous considérons les actions comme légèrement sous-évaluées.

Les résultats du trimestre d'octobre ont été solides et conformes à nos attentes.

Les ventes de 9,3 milliards de dollars ont augmenté de 4 % sur un an et de 5 % de manière séquentielle, avec une croissance à la fois dans les semi-conducteurs et les logiciels.

Les puces pour réseaux de communications de Broadcom continuent de connaître une demande impressionnante, largement tirée par l’IA, et la société a connu une vigueur saisonnière typique pour ses puces sans fil vendues dans les produits Apple comme l’iPhone.

Les autres marchés de puces de Broadcom, à savoir le haut débit et le stockage, ralentissent, et nous prévoyons que cela se poursuive tout au long de l'exercice 2024.

Les taux de marge brute et opérationnelle non-GAAP de 74 % et 62 %, respectivement, se situaient dans les fourchettes habituelles de l'entreprise et restent impressionnants.

Il s’agit du dernier trimestre de Broadcom sans VMware, qui a été officiellement intégré fin novembre.

La direction a réitéré sa concentration sur les clients stratégiques et son plan de transition rapide des abonnements, en remplacement des ventes de licences.

Sans surprise, la société envisage de céder ses activités non essentielles à VMware, telles que Carbon Black (sécurité des points finaux) et l'informatique des utilisateurs finaux.

Broadcom consolide VMware autour de sa suite de produits Cloud Foundation, qui comprend plusieurs produits destinés aux entreprises exploitant des environnements cloud hybrides.

Le logiciel de VMware permet aux entreprises de virtualiser leur infrastructure de données pour fonctionner parallèlement à leur utilisation du cloud public.

Broadcom réduit considérablement ses dépenses de vente et de marketing pour se concentrer sur les clients existants et vendre davantage de produits de la suite Cloud Foundation au sein d'un marché de la virtualisation mature.

Avec une vision plus étroite, Broadcom vise un chiffre d'affaires de 12 milliards de dollars pour VMware au cours de l'exercice 2024.

Au-delà, la direction ambitionne une croissance à deux chiffres pour VMware sur trois ans.

Nous pensons qu’une réduction significative des coûts portera les marges opérationnelles non-GAAP de VMware au-dessus de 50 % d’ici quatre trimestres.

Cela se compare considérablement à des niveaux de marge plus proches de 20 % avant l’acquisition.

Au total, Broadcom vise un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars pour l'exercice 2024 et une marge d'EBITDA ajusté de 60 %. La société n’a pas fourni de prévisions trimestrielles car elle digère VMware.

De manière organique, nous considérons les ventes de puces IA comme le principal contributeur à la croissance de Broadcom au cours de l’exercice 2023 et des cinq prochaines années.

Après ce que nous estimons être une croissance de plus de 70 % au cours de l’exercice 2023, nous prévoyons une croissance de plus de 90 % au cours de l’exercice 2024 pour les revenus de l’IA, avoisinant les 8 milliards de dollars pour l’ensemble de l’année.

Nous constatons une croissance tirée à la fois par le partenariat de Broadcom avec Google pour son processeur (TPU), qui est utilisé en interne pour Google Search et Google Cloud, et par les ventes de puces réseau de Broadcom dans les clusters d'IA de grands clients cloud hyperscale comme Amazon Web Services.

Nous prévoyons que les ventes d’IA de Broadcom connaîtront une croissance à deux chiffres au cours des cinq prochaines années, y compris une croissance plus rapide au cours des deux prochaines années.

Nos prévisions impliquent que les puces IA généreront environ les deux tiers des ventes de puces réseau de Broadcom au cours de l’exercice 2028, et environ un tiers des ventes globales de puces.

Nous considérons la mise en réseau comme un bénéficiaire important de l'IA aux côtés du traitement parallèle et nous considérons Broadcom comme bien placé pour remporter des places grâce à son portefeuille dominant de puces réseau.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Broadcom Inc1 395,29 USD-1,19Rating

A propos de l'auteur

William Kerwin  est analyste actions chez Morningstar.