Seagen devrait aider Pfizer à compenser les pertes de brevets à venir

Aucun impact sur l'estimation de la juste valeur.

Damien Conover, CFA 14.03.2023
Facebook Twitter LinkedIn

pfizer

L’annonce de l’acquisition de Seagen (« Narrow Moat ») par Pfizer (« Wide Moat ») n'a pas d'impact majeur sur notre estimation de juste valeur ou sur notre évaluation du rempart concurrentiel du laboratoire pharmaceutique.

Nous continuons de considérer Pfizer comme sous-évalué, le marché n'appréciant pas pleinement la capacité de l'entreprise à compenser les importantes pertes de brevets au cours des cinq prochaines années.

Bien que nous ne considérions pas l'accord Seagen comme créant de la valeur, nous pensons qu'il aidera le marché à se sentir plus à l'aise avec le fait que Pfizer travaille sur des pertes de brevets importantes sur plusieurs médicaments, notamment le médicament cardiovasculaire Eliquis, le médicament oncologique Ibrance et le médicament contre les maladies rares Vyndaqel entre 2027 et 2028.

Nous ne voyons aucun problème antitrust majeur et prévoyons que l'accord sera conclu fin 2023 ou début 2024, conformément aux directives de la direction.

Pfizer paie près de 43 milliards de dollars (229 dollars par action) pour Seagen, ce qui est supérieur à notre valorisation pour cette dernière société.

Cependant, nous prévoyons des synergies de coûts (près de 1 milliard de dollars mis en évidence par la direction) pour aider à compenser cet écart.

De plus, si le pipeline de médicaments de stade précoce et intermédiaire de Seagen se développe mieux que nos attentes, nous pensons qu'il pourrait y avoir un avantage pour Pfizer.

L'acquisition de Seagen devrait générer près de 8 milliards de dollars de revenus d'ici 2030.

Alors que Pfizer s'attend à plus de 10 milliards de dollars de ventes liées à Seagen d'ici 2030, nous sommes sceptiques quant à cette estimation et aurions besoin de données solides sur le pipeline avant de revoir à la hausse nos estimations aux prévisions de Pfizer.

Néanmoins, nous voyons un fort potentiel de croissance pour les médicaments anticancéreux déjà approuvés de Seagen, notamment Adcetris, Padcev et Tukysa.

Ces médicaments génèrent la majorité des 6 milliards de dollars de ventes annuelles supplémentaires attendues au cours des sept prochaines années.

En outre, le médicament du pipeline Seagen SGN-B6A (cancer du poumon) semble intrigant.

Alors que le médicament est à un stade précoce de développement, nous nous attendons à un passage rapide à un stade avancé de développement, en particulier avec les ressources significatives de Pfizer pour soutenir un développement rapide.

Si ce médicament et d'autres actifs du pipeline réussissent, nous pensons que l'accord a le potentiel de créer de la valeur et d'étendre le rempart concurrentiel de Pfizer.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Pfizer Inc25,85 USD1,79Rating
Seagen Inc Ordinary Shares  

A propos de l'auteur

Damien Conover, CFA  Damien Conover, CFA, is an associate director for Morningstar.