Sodexo confirme ses objectifs après un bon début d'exercice

Le groupe retrouverait son niveau d'activité et ses marges pré-Covid.

Agefi/Dow Jones 06.01.2023
Facebook Twitter LinkedIn


(Actualisation: commentaires du directeur financier, commentaire d'analyste, cours de Bourse)

PARIS (Agefi-Dow Jones)--Le groupe de restauration collective et de titres de services prépayés Sodexo a confirmé vendredi ses objectifs financiers pour l'exercice qui s'achèvera fin août 2023, dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au premier trimestre.

Selon RBC, la publication de Sodexo constitue "un bon début d'exercice qui justifie la récente revalorisation du titre". Vendredi matin, l'action Sodexo perdait 3,6%, à 87,14 euros.

A la clôture de jeudi, le titre enregistrait une progression de 9% en trois mois.

Pour l'exercice 2022-2023, Sodexo prévoit toujours une croissance interne, soit à taux de change et périmètre constants, comprise entre 8% et 10% sur un an, et une marge d'exploitation proche de 5,5% à taux de change constants, contre 5% lors du précédent exercice.

Le groupe retrouverait son niveau d'activité et ses marges pré-Covid.

A titre de comparaison, son principal concurrent, le britannique Compass, avait annoncé fin novembre prévoir une croissance interne d'environ 15% et une marge d'exploitation supérieure à 6,5% au titre de son exercice 2023 clos fin septembre.

La reprise post-Covid en soutien

"Comme prévu, le démarrage est fort en ce début d'année. Les Services sur Site continuent de bénéficier de la reprise post-Covid.

La hausse des prix a également stimulé la croissance du chiffre d'affaires.

En conséquence, le niveau d'activité des Services sur Site a dépassé celui du premier trimestre de l'exercice 2019", a commenté Sophie Bellon, présidente-directrice générale de Sodexo , citée dans le communiqué.

Au cours du trimestre allant de septembre à novembre, Sodexo a réalisé un chiffre d'affaires de 6,33 milliards d'euros, contre 5,26 milliards d'euros au premier trimestre 2021-2022, soit une amélioration de 20,2% en données publiées.

Le groupe a bénéficié d'un effet de change positif de 9,2%, "reflet de l'appréciation du dollar américain et du real brésilien". En variation interne, les revenus ont bondi de 12,3%.

Selon le consensus compilé par Sodexo, les analystes tablaient en moyenne pour le premier trimestre de l'exercice 2022-2023 sur un chiffre d'affaires de 6,17 milliards d'euros, en croissance interne de 11,3%.

Deutsche Bank prévoyait une croissance interne de 11,6%, plus une contribution positive de 4,8% des devises, soit une croissance globale d'environ 16,4%. Plus optimiste, Stifel tablait sur une croissance interne de 11,9%.

Dans le détail, Sodexo a enregistré une croissance interne des revenus de 11,9%, à 6,11 milliards d'euros, pour son activité de services sur sites, qui comprend la restauration collective. En Amérique du Nord, la croissance interne s'est établie à 15,7%.

"Nous continuons de maîtriser l'inflation grâce à de nombreuses mesures: indexation, hausses de nos prix, négociations avec les clients et aussi productivité ou encore substitution de produits", a souligné le directeur financier du groupe, Marc Rolland, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Concernant la gestion des contrats publics en France, Marc Rolland a cependant confirmé des discussions difficiles avec certaines mairies: "De nouveaux rounds de renégociation de contrats débutent en janvier. Les entreprises du secteur ont réussi à passer 4,5% d'augmentation alors qu'il aurait fallu répercuter 9% pour absorber l'inflation. Si les négociations venaient à échouer, nous pourrions envisager de sortir de certains contrats pourvu que cela soit juridiquement possible".

"Pour autant, la France représente 13% du chiffre d'affaires du groupe.

Par ailleurs, la France est le seul pays où nous éprouvons ces difficultés.

Au Royaume-Uni par exemple, où le secteur public représente plus de 50% du chiffre d'affaires, les clauses d'indexation sont nettement plus performantes grâce à une batterie d'indicateurs d'indexation plus sophistiqués et mieux corrélés aux évolutions réelles", a précisé le directeur financier.

Plus modeste mais plus rentable, la division avantages et récompenses de Sodexo, qui gère l'émission de titres de services prépayés, a réalisé un chiffre d'affaires de 234 millions d'euros au premier trimestre, avec une croissance interne de 23,4%.

Sodexo a confirmé ses objectifs 2022-2023 tout en prévenant que l'effet de rattrapage post-Covid allait progressivement s'atténuer.

Vers un ralentissement de la croissance au second semestre

"Au deuxième trimestre, la forte dynamique des Services Avantages & Récompenses va se poursuivre mais avec une base de comparaison moins favorable.

La croissance devrait être plus élevée au premier semestre qu'au second semestre, même si l'augmentation progressive de la contribution des nouveaux contrats signés l'année dernière soutiendra la croissance interne au second semestre", a précisé le groupe.

Alors que certains analystes avaient jugé les objectifs à l'horizon 2025 présentés en novembre trop ambitieux, Marc Rolland a rappelé que l'enjeu principal du groupe était de conforter sa crédibilité en termes de fidélisation des clients.

"Nous avons démontré notre capacité à maîtriser l'inflation et à conquérir des marchés, nous devons maintenant prouver notre capacité à maintenir un taux de détention supérieur à 95% dans la durée et sur tous nos marchés et zones géographiques".

Pour les exercices 2023-2024 et 2024-2025, le groupe prévoit une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre 6% et 8%.

Pour l'exercice 2024-2025, la marge d'exploitation est par ailleurs attendue au-dessus de 6%.

Afin d'atteindre ces objectifs, Sodexo entend se recentrer sur des services de restauration plus qualitatifs, être plus sélectifs dans les services de "facilities management" (accueil, entretien, maintenance...), et accélérer la croissance de l'activité avantages et récompenses, tout en renforçant l'impact de la contribution sociétale et environnementale du groupe.

-Pierre-Jean Lepagnot, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 95; pjlepagnot@agefi.fr ed: LBO

Agefi-Dow Jones The financial newswire

(END) Dow Jones Newswires

January 06, 2023 03:45 ET (08:45 GMT)

Copyright (c) 2023 L'AGEFI SA

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Sodexo86,10 EUR0,94Rating

A propos de l'auteur

Agefi/Dow Jones  est une agence de presse financière basée à Paris.