Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

La BCE poursuit son resserrement, les Bourses reculent

L’autorité monétaire remonte son taux de dépôt de 50 points de base.

Jocelyn Jovène 15.12.2022
Facebook Twitter LinkedIn

lagarde 

La Banque Central Européenne (BCE) a annoncé le relèvement de son taux directeur de 0,5% (50 points de base) et envisage de poursuivre à resserrer sa politique monétaire au regard d’une inflation élevée. 

Le taux de dépôt de la BCE passe donc de 1,5% à 2%.

Cette décision était largement anticipée par le marché, même si certaines banques considéraient possible une hausse de 75 poitns de base, dans la continuité des deux réunions précédentes.

Au regard de leurs déclarations respectives, il semblait que plusieurs membres du conseil des gouverneurs étaient favorables à une hausse de 75 points de base (cas de Schnabel, Holzmann et Knot).

Dans son communiqué de presse, l’institution monétaire a indiqué « que les taux d’intérêt doivent encore être augmentés sensiblement à un rythme régulier, afin d’atteindre des niveaux suffisamment restrictifs pour assurer un retour au plus tôt de l’inflation vers l’objectitf de 2% à moyen terme. »

Comme la Fed et la Banque d’Angleterre auparavant, la BCE maintient le cap pour préserver la stabilité des prix, alors que la zone euro est au bord de la récession.

Dans la foulée de cette décision, les rendements à 2 et 10 ans du Bund sont en hausse de 26 et 15 points de base, à 2,357% et 2,074% respectivement.

Les marchés européens reculaient de 2,3% en milieu d'après-midi.

La poursuite d’une politique restrictive s’explique par des prévisions prudentes en matière d’inflation.

Les économistes de la BCE tablent sur une inflation moyenne qui évoluerait de 8,4% en 2022 à 6,3% en 2023, puis 3,4% en 2024 et 2,3% en 2025.

L’inflation hors énergie et alimentation (« inflation core ») devrait passer de 3,9% en 2022, à 4,2% en 2023, puis revenir à 2,8% en 2024 et 2,4% en 2025.

Il est donc fortement probable qu’après avoir digéré cette annonce, les marchés se demandent combien de temps le resserrement durera et quel sera le niveau de taux jugé acceptable par la BCE pour considérer son travail accompli.

« Nous nous attendons à ce que la BCE dépende des données d'ici », écrivent les spécialistes de Fidelity dans un commentaire.  

« Si la croissance à court terme surprend à la hausse, en partie à cause d'un hiver plus chaud au début de 2023, alors la BCE devrait continuer à se resserrer, avec deux autres 25 points de base hausses à venir au premier semestre, le cycle politique se terminant à un taux terminal de 2,5 %, ce qui est inférieur aux prix du marché. Nous pensons qu'il s'agit d'une position suffisamment restrictive pour faire baisser l'inflation et empêcher qu'une profonde récession ne se produise en même temps. »

« La stabilisation de l’inflation core ainsi qu’un ralentissement de la croissance économique et une inflation revenant vers l’objectif [de la BCE] en 2025 suffisent pour justifier un relèvement de 50 points de base », notaient les économistes de Danske Bank avant la décision de la banque centrale.

Au-delà des hausses de taux, la BCE a également indiqué une réduction de son programme d’achat d’actifs.

« A partir de début mars 2023, le portefeuille du programme d’achat d’actifs (APP), sera réduit à un rythme mesuré et prévisible (…) Cette réduction sera de 15 milliards d’euros par mois en moyenne jusqu’à la fin du deuxième trimestre 2023, puis son rythme sera ajusté au fil du temps. »

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.