Alphabet : nouveau trimestre décevant pour Google

L'incertitude macroéconomique affecte les revenus publicitaires. L’action est sous-évaluée.

Ali Mogharabi 26.10.2022
Facebook Twitter LinkedIn

GOOGL

Alphabet (« Wide Moat ») a annoncé des résultats décevants au troisième trimestre, la croissance des revenus ayant encore ralenti en raison de l’appréciation du dollar et de l'incertitude économique, ce qui augmente l'hésitation des dépenses publicitaires.

En faisant l’hypothèse d’une moindre incertitude macroéconomique et la monétisation de YouTube Shorts, nous prévoyons que la croissance des revenus publicitaires reviendra à des niveaux à deux chiffres en 2023.

Contrairement à la publicité, l'activité cloud a maintenu une croissance impressionnante.

Après avoir ajusté notre modèle, y compris des hypothèses de croissance du chiffre d'affaires plus faibles, nous réduisons légèrement notre estimation de juste valeur de 169 à 160 dollars ($).

Le titre est en baisse de près de 7 % dans les échanges après Bourse et reste attractif à notre avis.

Faible croissance

Le chiffre d'affaires total n'a augmenté que de 6 % d'une année sur l'autre, mais de 11 % si l'on exclut l’effet devises.

Les revenus publicitaires ont augmenté de 2,5 % par rapport à l'année dernière, aidés par une croissance de 4,3 % de la recherche, qui a été partiellement compensée par des baisses décevantes de YouTube (1,9 %) et de la publicité sur le réseau (1,6 %).

La croissance du segment cloud a été robuste (37,6 %) car la demande de migration vers le cloud reste une priorité élevée pour les entreprises à la recherche d'économies.

Résistance face à TikTok

YouTube Shorts a déjà atteint 1,5 milliard de téléspectateurs actifs par mois, ce qui réduit les craintes que TikTok nuise à l'entreprise.

Avec le fort effet de réseau présent sur YouTube, la force de la recherche Google et les capacités de mesure alimentées par la technologie publicitaire de l'entreprise, la perte de revenus publicitaires de Google n'était pas significativement due aux changements de confidentialité décidé par Apple (« Narrow Moat »).

Ralentissement de la publicité

Nous pensons que les attentes d'un ralentissement économique parmi les annonceurs sont la principale raison de cette publication décevante.

La direction a mentionné que certains annonceurs ralentissaient leurs dépenses sur les actifs de Google, principalement YouTube.

Alphabet a également enregistré un certain recul des dépenses publicitaires de recherche, principalement par des sociétés de services financiers qui fournissent des services d'assurance, de prêts et de crypto-monnaies.

Nous supposons que la baisse des dépenses publicitaires est plus répandue, ce qu'implique la faiblesse des revenus publicitaires du réseau de Google au troisième trimestre, que nous considérons comme un indicateur de la demande de dépenses publicitaires en ligne.

Le chiffre d'affaires des autres services a augmenté de 2,1 % en raison de la vigueur des offres d'abonnement YouTube et des ventes du Google Pixel 6a.

Les ventes de Google Play dans les services ont été affaiblis car les téléchargements d'applications de jeux en ligne et les engagements ont diminué, les consommateurs passant un peu moins de temps en ligne.

Marges sous pression

La croissance plus faible des revenus et la force du dollar ont également exercé une pression sur la marge opérationnelle d'Alphabet, qui a diminué de plus de 8 points de pourcentage par rapport à l'année dernière à 24,8 %.

La croissance rapide des effectifs (+ 24,5 % à près de 186 800 employés) est un autre facteur explicatif.

L'entreprise ralentira les embauches au quatrième trimestre et l'année prochaine.

Nous sommes convaincus que les efforts de contrôle des coûts permettront à l'entreprise de fonctionner plus efficacement et d'augmenter ses marges tout en fournissant des produits et services de haute qualité, car elle reste une destination attrayante pour les ingénieurs les plus talentueux.

Faible visibilité

La direction a déclaré qu'elle se concentrera principalement sur les investissements dans l'intelligence artificielle, dont les activités de publicité et de cloud computing devraient toutes deux bénéficier.

Sur le front des prévisions, la direction s'attend à ce que la hausse du dollar, l'incertitude macroéconomique et les conditions de concurrence plus strictes de l'année dernière continuent de nuire à la croissance des revenus du quatrième trimestre.

L'entreprise constate une faiblesse persistante de Google Play compte tenu de la baisse de l'engagement dans les applications de jeu.

Cependant, elle reste confiante quant à la forte croissance du chiffre d'affaires de son activité cloud.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alphabet Inc Class A155,47 USD0,69Rating
Apple Inc168,00 USD-0,81Rating

A propos de l'auteur

Ali Mogharabi

Ali Mogharabi  est analyste actions chez Morningstar.