Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

VMware racheté pour 61 milliards de dollars

Le « timing » de l’opération nous semble judicieux.

Mark Cash 27.05.2022
Facebook Twitter LinkedIn

vmware

VMware (« Narrow Moat ») a conclu un accord définitif pour être racheté par Broadcom (« Narrow Moat ») pour 61 milliards de dollars.

Les investisseurs de VMware recevront 138,23 dollars par action, dont la moitié en numéraire à hauteur de 142,50 dollars par action VMware et l’autre moitié sous forme de 0,2520 action Broadcom.

Nous abaissons notre estimation de la juste valeur de 175 à 147 dollars par action, reflétant une probabilité de 75 % que la transaction aboutisse.

Si l'accord échoue, nous prévoyons de ramener notre estimation de la juste valeur de VMware à 175 dollars.

Bien que la prime de 44 % par rapport au cours de VMware avant la révélation de l’opération soit importante, nous continuons de croire que VMware génèrera plus de valeur pour les investisseurs en tant qu'entité autonome à plus long terme, tandis que les actionnaires de Broadcom sont les principaux bénéficiaires de la transaction.

Nous pensons que Broadcom tire astucieusement parti l’environnement économique, qui ont fortement pesé sur la valorisation des entreprises de technologie et va profiter à bon compte de la croissance des revenus de VMware. Cette dernière est portée par la transition de la licence à l'abonnement et au SaaS et permet à l’acquéreur de renforcer son offre logicielle.

Bonne affaire

Les conseils d'administration des deux sociétés ont approuvé à l'unanimité les termes de l'accord, qui comprend une clause permettant à VMware de rechercher activement des propositions alternatives d'autres prétendants potentiels jusqu'au 5 juillet.

Nous pensons qu'il existe peu d'organisations telles que Nvidia (« Wide Moat »), Cisco (« Narrow Moat »), HPE (« No Moat »), Intel (« Wide Moat ») ou fournisseurs de cloud susceptibles d'être intéressés par les capacités de VMware, et cette flexibilité était importante pour les actionnaires de VMware.

Bien que nous anticipions que la transaction actuelle a de bonnes chances d’aboutir, nous pensons que l'examen accru récent des grandes acquisitions technologiques entraîne des risques et est responsable du delta entre les actions de VMware se négociant à plus de 10 % en-dessous du prix de l'accord.

VMware a également annoncé des résultats du premier trimestre nettement inférieurs à nos attentes et à nos prévisions de croissance des revenus et de bénéfices, avec les impacts de la suspension des opérations en Russie et des mouvements de change.

VMware a annulé son appel aux résultats du premier trimestre et suspendu ses prévisions pour l'exercice 2023 en raison de l'accord en cours.

Panne temporaire de croissance

Le chiffre d'affaires de VMware a augmenté de 3 % d'une année sur l'autre au premier trimestre. En excluant les impacts de la suspension des opérations en Russie et des devises étrangères, les ventes du premier trimestre auraient cru de 5 % d'une année sur l'autre, ce qui est toujours inférieur aux prévisions de croissance des ventes de 6,5 % fournies précédemment.

Nous ne pensons pas que VMware soit confronté à une faiblesse spécifique à l'entreprise, mais les ventes peuvent avoir été affectées par les contraintes de la chaîne d'approvisionnement à l'échelle de l'industrie.

Nous avons vu des fabricants de matériel particuliers être affectés par leur incapacité à produire et à livrer.

Nous pensons que cela affecterait la capacité de VMware à vendre des logiciels qui s'exécutent sur ces types de matériels.

VMware subit également une transition vers un modèle d’abonnement et « SaaS », au détriment de licences perpétuelles, ce qui pèse temporairement sur la croissance.

Potentiel de croissance intact

Nous pensons que la demande sous-jacente pour les solutions VMware reste robuste.

Nous estimons que l'ajout de VMware est aligné sur la stratégie de Broadcom de se développer dans les logiciels et sa volonté d’accroître la part des revenus récurrents.

Nous pensons que la valeur unique de VMware est la facilité que ses solutions apportent pour adopter n'importe quel environnement cloud, être capable de prendre en charge des environnements de stockage déjà en place tout en développant de nouvelles applications basées sur le cloud, et aider les organisations à optimiser l'utilisation et la sécurité de leur mise en réseau.

Le fait d’apporter une couche de solutions omniprésentes à travers le cloud public ou prive, les infrastructures déjà en place (« on premise »), les développeurs et les équipes de sécurité rend la technologie de VMware essentielle sur le long terme, et nous prévoyons que l'abonnement et l’offre de solution SaaS accélèreront la croissance au cours des prochains exercices.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Broadcom Inc465,96 USD0,26Rating
VMware Inc Class A109,21 USD0,93Rating

A propos de l'auteur

Mark Cash  est analyste actions chez Morningstar.