Luxe: des opportunités dans la correction

Inditex est notre meilleure idée dans notre univers de valeurs suivies.

Jelena Sokolova 20.05.2022
Facebook Twitter LinkedIn

luxury

Les inquiétudes concernant l'impact de l'inflation sur les dépenses de consommation, telle qu’illustrée par les résultats de l’américain Target (« No  Moat »), la hausse des taux d'intérêt, le conflit russo-ukrainien et les blocages des chaînes d’approvisionnement ont exercé une pression sur les sociétés au sein de notre univers de couverture du luxe et de l'habillement.

Nous considérons ces changements comme gérables (le secteur a une exposition limitée à la Russie et à l'Ukraine) ou transitoires (la demande chinoise s'est rapidement redressée après les précédents confinements).

Historiquement, l'industrie du luxe a augmenté ses prix avant l'indice des prix à la consommation et, bien que ce n'était pas le cas pour l'habillement général, les entreprises les plus solides, telles qu'Inditex (« Narrow  Moat »), sont bien placées pour prendre des parts de marché dans des conditions difficiles (comme l'expérience du coronavirus l’a montré).

Nous pensons que notre meilleure idée Inditex (« Narrow  Moat », note 5 étoiles) est la meilleure de sa catégorie dans l'industrie européenne de l'habillement, en termes de rempart concurrentiel (actifs incorporels grâce à la reconnaissance de la marque, ce qui lui permet de fonctionner avec presque aucun budget marketing et des avantages de coûts grâce à l'échelle et chaînes d'approvisionnement rapides) et l'exécution.

Les difficultés actuelles (par exemple, les opérations russes suspendues représentent 8,5 % du résultat opérationnel courant ou « EBIT ») donnent l'opportunité d'investir dans ce leader du marché à un prix réduit.

Pandora (« No  Moat », note 5 étoiles) est une opportunité, car l'entreprise pourrait croître au rythme d’un pourcentage à un chiffre et des marges d'échelle après un redressement réussi en 2019-2021.

Pandora bénéficie de la reconnaissance mondiale de la marque, de la fidélité des clients (70 % de l'activité consiste en des achats répétés, plus de 60 % sont des cadeaux) et des avantages en termes de coûts grâce à l'échelle de fabrication et d'achat.

Les acteurs en ligne tels que FarfetchAsos et Zalando (« No  Moat ») ont été durement touchés en raison des inquiétudes concernant la hausse des taux d'intérêt et la base de comparaison difficile par rapport à 2021, aidés par un manque de concurrence pendant la pandémie.

Nous avons supposé que les avantages du COVID-19 pour la croissance en ligne étaient temporaires, mais nous croyons maintenant aux opportunités structurelles (nous prévoyons une pénétration en ligne de 35 % pour le luxe et plus de 50 % pour l'habillement européen dans 10 ans contre 22 % et 30 % en 2021).

Farfetch, Asos (notes 5 étoiles) et Zalando (note 4 étoiles) devraient bénéficier de cette croissance.

Enfin, alors que le secteur du luxe est loin de ses plus hauts, nous recommandons aux investisseurs d'envisager de construire une position dans Richemont (« Wide Moat », note 4 étoiles), qui semble désormais attrayante du point de vue de la qualité et de la valorisation.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
ASOS PLC903,16 GBX1,36Rating
Farfetch Ltd Class A7,69 USD5,71Rating
Industria De Diseno Textil SA22,06 EUR0,00Rating
Pandora A/S58,36 EUR-2,51
Zalando SE23,80 EUR-5,41

A propos de l'auteur

Jelena Sokolova  est analyste actions chez Morningstar.