Le LSE poursuit sur sa lancée

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 9.800 pence.

Morningstar 04.03.2022
Facebook Twitter LinkedIn

London Stock Exchange Group (LSE) (« Wide Moat ») a annoncé un bénéfice par action ajusté de 287 pence bien au-delà des 258 pence que nous attendions pour l'année 2021.

La performance a été solide dans tous les domaines, en particulier avec la volatilité autour dela pandémie et des taux d'intérêt.

Des progrès ont également été affichés dans ses activités de données et d'analyse, ce qui, selon nous, est encourageant.

Dans l'ensemble, LSEG a atteint ses objectifs de 2021 et affiche déjà une bonne dynamique cette année.

Nous relevons notre estimation de la juste valeur de 9.200 à 9.800 pence.

Nous pensons que le titre est attrayant et les investisseurs à la recherche d'une entreprise disposant d’un rempart concurrentiel avec une note d'allocation de capital exemplaire ne devraient pas ignorer cette opportunité.

Les chiffres sous-jacents à périmètre et taux de change constants donnent l'image la plus claire de la performance de LSEG après l'acquisition de Refinitiv et la cession de Borsa Italiana au cours de l'année dernière.

Le chiffre d'affaires à périmètre constant progresse de 0,7%, le groupe ayant dû absorber la baisse du taux de change GBP/USD sur l'année. LSEG génère 60 % de ses revenus en dollars américains.

Hors l'impact des taux de change, le chiffre d'affaires a augmenté de 6,1 %, supérieur à notre estimation de 4,5 % et conforme à l'objectif de taux de croissance annuel moyen de 5 % à 7 % du chiffre d'affaires.

Les charges d'exploitation ont augmenté de 4,8 %, le groupe ayant dû absorber l'intégration de Refinitiv.

Néanmoins, sa marge d'EBITDA a progressé de 1,9 % à 48,2 % sur une base pro forma.

Nous prévoyons une nouvelle expansion des marges au cours des trois prochaines années, car les synergies de coûts d'exécution compensent presque entièrement l'inflation des coûts.

Les prévisions d'une croissance à un chiffre des coûts jusqu'en 2023 sont restées inchangées malgré les perspectives d'une inflation plus élevée.

De plus, nous pensons qu'il est important de ne pas oublier qu'une inflation plus élevée ainsi que l'incertitude entourant l'inflation et les taux d'intérêt profitent aux opérations de négociation et de compensation de LSEG.

La société a également mis à jour ses synergies de coûts totaux attendues de l'intégration de Refinitiv, les faisant passer de 350 millions de livres sterling à 400 millions de livres sterling par an. Sur ces synergies, 151 millions GBP d'économies courantes ont été réalisées à la fin de l'année.

Les données et les services analytiques ont augmenté leur chiffre d'affaires de 5,3 % grâce à la forte croissance des solutions d'investissement (+ 9,4 %) et des solutions de risques clients et tiers (+ 34,6 %).

La demande pour ce dernier a augmenté en raison du resserrement des exigences de connaissance des clients à l'échelle mondiale et nous prévoyons que cette trajectoire ne fera que se renforcer alors que les sociétés financières cherchent à naviguer dans de nouvelles sanctions contre la Russie.

La croissance annuelle de la valeur des abonnements de 4,6 % pour l'année entraîne également une croissance des revenus d'abonnement de 3,5 %, un indicateur fort que la dynamique des ventes dans le secteur des données et de l'analyse est positive jusqu'en 2022.

Le trading et la banque, plus grand sous-segment de LSEG, ont poursuivi leur trajectoire ascendante, bien qu'un peu en deçà d'une performance stable.

Les revenus du segment ont diminué de 0,3 % par rapport à il y a un an, les revenus bancaires continuant de croître, mais pas suffisamment pour compenser une nouvelle baisse des solutions de trading.

Nous avons déjà discuté de la baisse de l'utilisation des terminaux à l'échelle de l'industrie qui affecte les revenus des solutions de trading.

Il nous semble important de souligner cette fois que le déploiement de Workspace, la solution cloud remplaçant les terminaux Eikon, commence à avoir un impact.

Déployé auprès d'environ la moitié des clients et d'environ un quart de tous les clients de Refinitiv sur l'ensemble des produits, des progrès supplémentaires sont nécessaires.

Mais nous pensons qu'un point d'inflexion a été dépassé en termes de dynamisme commercial.

La baisse des revenus des solutions de trading et bancaires est passée de -2,1 % en 2019 à -1,2 % l'année suivante, pour atteindre une quasi stabilité en 2021.

La mauvaise performance des revenus des solutions de trading et bancaires lors de l'acquisition de Refinitiv a été l'un des principaux facteurs pesant sur la valorisation du LES depuis la clôture de l'opération.

Selon nous, les progrès de LSEG sur ce front devraient apaiser les doutes du marché sur l'acquisition de Refinitiv.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
London Stock Exchange Group PLC8 844,00 GBX-0,23Rating

A propos de l'auteur

Morningstar