Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Paypal, gagnant de la crise

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 124 dollars par action.

Brett Horn 13.11.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Pay Pal campus in San Jose California 520x

Paypal a été scindé de eBay en 2015 et offre des solutions de paiement électronique aux commerçants et aux consommateurs. La société comptait environ 300 millions d’utilisateurs actifs fin 2019, dont 20 millions de commerçants.

Le développement par l’entreprise d’un réseau de marchands et de consommateurs au début de l’évolution du commerce en ligne lui a permis de bâtir et de maintenir une position concurrentielle enviable.

Ces dernières années, la croissance de l’entreprise est restée boostée par la transition vers les paiements électroniques et l’essor du commerce électronique. La direction a fixé un objectif de croissance du chiffre d'affaires soutenue au cours des prochaines années et, avec le coronavirus poussant plus de transactions en ligne, la croissance à court terme a été encore meilleure.

À plus long terme, cependant, le tableau est moins clair et nous voyons un mélange d'opportunités concurrentielles et de menaces qui créent un assez large éventail de résultats.

PayPal reste un acteur quelque peu unique dans l'écosystème du paiement électronique. Nous pensons que cela reste sa principale force, mais sa position tant du côté des commerçants que des consommateurs pourrait être remise en question à long terme.

Le commerce électronique prenant une place plus importante dans l’économie de nombreux pays, les acquéreurs de points de vente traditionnels développent leurs capacités en ligne et, à notre avis, il est à noter que le point commun des principales fusions et acquisitions récentes est la combinaison d’opérateurs présents tant du côté des acquéreurs et que des émetteurs.

Cela suggère que certains concurrents sont intéressés par la réplication du modèle de PayPal. Du côté des consommateurs, des services comme Apple Pay représentent un nouveau type de concurrence pour PayPal. Si la concurrence des deux côtés réduit la position de PayPal, l’effet de réseau qui a toujours conduit l’entreprise pourrait se détériorer rapidement.

D'autre part, PayPal reste un partenaire privilégié dans l'espace en ligne. L'acquisition du fournisseur de terminaux et de solutions de paiement iZettle donne à l'entreprise une plate-forme viable pour les transactions en point de vente, et son expérience des paiements mobiles pourrait renforcer sa position sur ce plan, car les consommateurs recherchent des options plus pratiques que la traditionnelle caisse enregistreuse.

En conséquence, PayPal pourrait tirer parti de sa position de niche sur le commerce en ligne pour gagner une présence croissante dans les transactions en point de vente et voir de nouvelles opportunités significatives pour monétiser son positionnement concurrentiel.

Dans l'ensemble, nous pensons que l'entreprise peut se défendre et que toute perte de sa position en ligne peut être compensée ailleurs. Cependant, nous reconnaissons la possibilité de virer dans un sens ou dans l'autre.

Nous augmentons notre estimation de la juste valeur de 110 à 124 dollars par action, principalement en raison de l'accélération des transactions en ligne depuis le début du coronavirus.

Nous pensons qu'une partie de ce changement se révélera durable et qu'il renforcera les perspectives à long terme de PayPal.

Notre estimation de la juste valeur équivaut à 43,9 fois notre bénéfice par action prévu pour 2020.

Nous pensons que PayPal a une voie claire vers une forte croissance au cours des prochaines années et qu'il peut continuer à générer une croissance solide sur le long terme, grâce à l’évolution de long terme vers les paiements électroniques en général et le commerce électronique et les paiements mobiles en particulier.

Nos projections se traduisent par un taux de croissance annuel moyen de 17% des revenus au cours des cinq prochaines années et de 14% au cours des 10 prochaines années. Nous ne prévoyons qu’une croissance modeste de la marge au cours des prochaines années, car nous pensons que l’évolutivité inhérente à l’activité sera largement compensée par une augmentation des frais de transaction, motivée par la tendance de l’entreprise à offrir davantage de choix de paiement aux consommateurs.

Cependant, nous nous attendons à ce que la forte croissance de la société propulse une solide croissance des marges une fois que ce changement sera stabilisé.

Nous prévoyons que les marges d'exploitation atteindront 26% d'ici 2029, contre 16% en 2019. Nous prévoyons que les marges d'exploitation s'amélioreront d'environ 100 points de base par an, en moyenne, sur toute la période de projection.


© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

 

 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Brett Horn  Brett Horn is an associate director in the equity research department.