Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Pouvez-vous prendre votre retraite avec un million?

Comment bien penser la préparation de sa retraite.

James Gard 29.01.2021
Facebook Twitter LinkedIn

retirement savings money

Quand Cole Porter a écrit la chanson « Who Wants to be a Millionaire? » en 1956, un million de dollars était une somme d'argent considérable. De nos jours, l'inflation a rendu ces sept chiffres un peu moins impressionnants. Mais prendre sa retraite avec beaucoup d’argent exerce toujours une emprise psychologique sur les épargnants.

Si la retraite avec un million peut être un objectif irréaliste pour de nombreux épargnants, pour d'autres, cela peut ne pas être souhaitable pour des raisons fiscales et de revenu. Ici, nous examinons les nombreuses réponses possibles à cette question à un million de dollars.

Méfiez-vous des objectifs trop ambitieux

Avoir des objectifs est important en matière de finances personnelles et se fixer le défi d'atteindre la barre du million est un objectif admirable. Mais dans l'un de nos plus récents articles sur les finances personnelles, nous avons examiné l'importance de fixer des objectifs SMART, et même si un capital pour la retraite à sept chiffres peut être «spécifique» et «mesurable», il n'est pas très «adaptable» car c'est une cible binaire. Même si vous atteignez un demi-million, cela peut encore être suffisant pour certaines personnes. Par exemple:

• Un capital de 500.000 euros durerait 30 ans rapport 22.000 euros par an avant impôt, en supposant que vos investissements vous rapportent 4% par an (après frais et inflation).

Un grand objectif peut ne pas être «réaliste» (le R dans SMART), de toute façon. C'est là qu'intervient la psychologie humaine: si vous vous fixez un objectif trop ambitieux pour quoi que ce soit, ne pas l'atteindre peut être démotivant, en particulier en période de stress financier.

L'épargne-retraite est l'un des objectifs financiers les plus difficiles à fixer en raison des longs délais impliqués et des nombreux éléments inconnus, tels que la santé, combien de temps vous continuerez à travailler et combien de temps vous vivrez après la retraite. C’est un marathon, pas un sprint, et vous pouvez arrêter complètement de courir si les choses se compliquent.

Dégager du revenu

David Blanchett, directeur de la recherche sur les retraites chez Morningstar aux Etats-Unis, affirme qu'un objectif monétaire «taille unique» n'est peut-être pas le moyen le plus efficace de planifier vos années « inactives ».

Il préfère une approche plus individualisée en fonction de vos revenus actuels et de ce que vous souhaitez dépenser à la retraite. La question qu'il pose est: «De combien avez-vous besoin en fonction de votre situation ?»

Cela semble évident, mais si vous avez un revenu élevé, vous aurez besoin d'un capital plus important si vous prévoyez de maintenir votre style de vie actuel durant votre retraite. Avec des taux d’intérêt et des rendements des emprunts publics actuellement si bas, un capital à sept chiffres ne financera pas un style de vie somptueux.

Comme le souligne Blanchett, plus vous gagnez, plus votre capital doit être important - cela pourrait signifier que le fameux million n'est pas suffisant.

Rester investi

Même si vous avez la chance de prendre votre retraite avec un capital de départ de 1 million d’euros, tout n’est pas simple. De nos jours, les retraités ont une multitude de choix de ce qu'ils font de leur épargne.

Compte tenu de la capacité des actions de surperformer les liquidités et les obligations, et des faibles rendements actuellement proposés, de nombreux retraités choisissent désormais de rester investis en Bourse pour accumuler du capital même après avoir cessé de travailler.

Si vous avez 1.000.000 euros en espèces plutôt que dans un régime de retraite, combien de temps cela durerait-il si vous vous payiez simplement un revenu provenant des intérêts ? Sur la base des taux d'épargne actuels, si vous placez l'argent dans un compte payant 0,1% d'intérêt, vous pourriez gagner 10.000 euros par an.

Et si vous ponctionnez aussi dans votre épargne? En théorie, un capital de 1 million durerait 40 ans si vous retiriez 25.000 par an. Mais c'est sans tenir compte de l'inflation : en réalité, cela ne durerait que 20 ans si vous augmentiez vos retraits chaque année pour suivre le coût de la vie.

La règle des 4%

Les conseillers financiers se sont historiquement appuyés sur la « règle des 4% » pour s'assurer que vous ne duriez pas plus longtemps que vos économies : l'idée est de retirer 4% de la valeur de votre portefeuille chaque année sous forme de revenu (soit 4.000 euros pour 100.000 euros économisés) et ajustez ce pourcentage en fonction de l'inflation chaque année. Cela permet de maitenir votre capital investi en Bourse, qui devrait en théorie rapporter plus que l'inflation.

Amy Arnott de Morningstar estime que cette règle est toujours un point de départ raisonnable, mais que vous devrez peut-être retirer un pourcentage plus faible compte tenu des taux d'intérêt bas, de l'espérance de vie plus longue et de la volatilité des marchés boursiers. La règle des 4% se prête à une simple arithmétique:

• un plan de dépenses de 4% nécessite un budget de dépenses annuelles 25 fois supérieur (4x25 = 100). Si vous savez que vous souhaitez dépenser 50.000 euros par an à la retraite, vous pouvez multiplier ce montant par 25 pour atteindre une taille de portefeuille souhaitée de 1,25 million d’euros.

Qui veut gagner des millions ?

Pour ceux qui ont un horizon temporel décent, prendre sa retraite avec un million peut être plus réaliste que vous ne le pensez. Mais voici une autre chose à garder à l’esprit: le pouvoir d’achat réel de 1 million d’euros dans, disons, 40 ans sera nettement inférieur à ce qu’il est aujourd’hui.

De nos jours, il est plus courant de tirer votre revenu de retraité de plusieurs sources, y compris de nouveaux régimes de retraite, de l’épargne personnelle (sans parler de la pension de l’État, même si celle-ci tend à diminuer au fur et à mesure du vieillissement démographique, du recul des gains de productivité et des choix court-termistes des gouvernements).

Cela signifie qu'il est possible d'obtenir un revenu de retraite confortable en combinant certains ou tous ces éléments sans avoir besoin du pot d'or à sept chiffres.

Petits pas

Selon Christine Benz, experte en finances personnelles de Morningstar, la décision de prendre sa retraite ne devrait pas toujours être basée sur l'atteinte d'un objectif financier. Comme l'a montré la pandémie de Covid-19, la qualité de vie est aussi importante que l'argent liquide. Il y a plusieurs étapes que vous pouvez prendre.

« Plutôt que de rechercher une solution unique pour aider à combler un déficit d'épargne, que se passerait-il si vous envisagiez quelques stratégies prudentes - être prêt à réduire un peu votre niveau de vie à la retraite, travailler un peu plus longtemps, et investir un peu mieux, par exemple? », dit-elle.

« L'avantage de faire plusieurs petits pas - plutôt que de compter sur une seule action - est que si l'une des variables ne se déroule pas comme vous le pensiez, vous pourrez peut-être toujours sauvegarder votre plan. »

(Les éléments chiffres dans cet article ne tiennent pas compte du régime général de retraite, ni du régime complémentaire et des taxes, qui relèvent de chaque situation personnelle).
 

Cet article ne constitue pas un conseil financier. Il est toujours recommandé de parler avec un professionnel ou un conseiller financier avant d'acheter ou de vendre des titres.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

James Gard  est éditorialiste chez Morningstar UK.