Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Le télétravail profite à Apple

Notre estimation de juste valeur est relevée à 285 dollars par action.    

Abhinav Davuluri 31.07.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Apple a annoncé des résultats fiscaux du troisième trimestre supérieurs à nos attentes, menés par les segments Mac et iPad.

La société n'a pas fourni d'indications pour le quatrième trimestre en raison de l'incertitude concernant le coronavirus.

Le PDG Tim Cook a noté que la faiblesse des ventes en avril avait été compensée par une demande meilleure que prévu en mai et juin, menée par le lancement du nouvel iPhone SE, la poursuite de la relance économique dans de nombreuses régions et la levée de certaines restrictions dans le monde.

La direction a confirmé que la fourniture des prochains iPhones sera disponible en octobre plutôt qu'en septembre.

Nous augmentons notre estimation de la juste valeur pour Apple à 285 dollars par action contre 240 dollars, car nous intégrons des perspectives à court terme plus solides pour les segments Mac et iPad en raison de la dynamique continue du travail et de l'apprentissage à domicile ainsi que de l'augmentation attentes pour le prochain iPhone 5G.

Néanmoins, compte tenu de l'appréciation de 70% des actions par rapport au creu de la mi-mars, nous recommandons aux investisseurs potentiels d'attendre une marge de sécurité plus large étant donné l'état précaire de l'économie mondiale.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a augmenté de 11% d'une année sur l'autre grâce à la croissance de l'iPad (31%), du Mac (22%), des services (15%) et des appareils portables, de la maison et des accessoires (17%).

La direction a noté que l'offre des segments iPad et Mac restait limitée, ce qui est de bon augure pour ces secteurs d'activité au cours des prochains trimestres.

Apple a généré 26,4 milliards de dollars de revenus sur l'iPhone, en hausse de 2% d'une année sur l'autre grâce à l'adoption solide du dernier modèle SE.

Les revenus des services sont ressortis à 13,2 milliards de dollars. Apple compte désormais plus de 550 millions d'abonnés payants, 130 millions de plus qu'il y a un an, et l'entreprise s'attend à 600 millions d'abonnés d'ici la fin de l’année.

La croissance des appareils portables affiche des ventes en hausse de 17% d'une année sur l'autre. Dans ses trois plus grandes régions, les ventes d’Apple ont enregistré de solides résultats: +8% dans les Amériques, 19% en Europe et 2% dans la Grande Chine. La marge brute de 38,4% a reculé de 40 points de base en séquentiel en raison d'un mix légèrement plus faible.

Pour le dernier trimestre de son exercice fiscale, la direction s'attend à de solides performances d'une année sur l'autre dans tous les segments sauf l'iPhone en raison des retards de lancement.

Nous pensons que ce retard contribuera à soutenir la croissance des revenus de l'iPhone pour l'exercice 2021 à plus de 20%. Pour les services, la force de l'App Store, de la vidéo, de la musique et des services cloud, et un engagement accru des clients avec l'écosystème et les services numériques d'Apple, devraient être compensés par une baisse des ventes de services et de publicité Apple, similaire aux trimestres récents. La direction a annoncé une division du nominal de ses actions par 4, à compter du 31 août.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Abhinav Davuluri  est analyste actions chez Morningstar.