Les fonds de pension changent de peau

Une recherche menée par State Street révèle que les fonds d’investissement dédiés à la retraite se préparent de grands changements en matière de gouvernance, transparence et diversification du portefeuille.

Valerio Baselli 29.02.2016
Facebook Twitter LinkedIn

Les systèmes de retraite se trouvent face à des défis énormes. D’un côté, la croissance et les gains de productivité ralentissent en raison du vieillissement démographique et d’une natalité insuffisante dans de nombreux pays développés et certains émergents (Chine). De l’autre, la dette publique représente un fardeau qui met sous pression les comptes des régimes publics de retraite. A cela s’ajoute les défis d’un taux d’activité souvent faible et de taux de chômage parfois trop élevés.

Le graphique ci-dessous montre l'évolution estimée du ratio de dépendance démographique de 1950 à 2100 pour les principaux pays européens. Le ratio de dépendance démographique indique le rapport entre la population inactive et la population en âge de travailler, susceptible de verser des cotisations sociales.

Pensione EMEA
Source : State Street

Les fonds de pension, considérés comme des outils essentiels afin de planifier sa retraite, sont appelés à faire un saut qualitatif. Selon un récent sondage réalisé par State Street, intitulé Pensions with Purpose: Meeting the Retirement Challenge, menée sur 400 fonds pension dans 20 pays différents à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et l’Asie, 92% des répondants ont indiqué que les fonds pour lesquels ils travaillent comptent faire un ou plusieurs importants changements dans leurs modèles de gouvernance.

Plus de 40% des sondés prévoient d’augmenter en 2016 le détail et la fréquence des rapports à leur conseil d'administration, tandis qu'une proportion similaire de répondants indique son intention d’accroître la transparence de la gouvernance et des rendements envers leurs adhérents.

Des fonds moins chers et plus d’espace pour les placements alternatifs

State Street révèle que 54% des fonds qui ont pris part à l'enquête ont l'intention de consolider les actifs investis dans plusieurs compartiments et que le principal avantage obtenu par cette politique est la réduction des coûts, suivi d'une meilleure efficacité opérationnelle.

En ce qui concerne les décisions d'investissement, 51% des répondants ont l'intention d'augmenter leur exposition aux hedge funds dans les années à venir, 50% prévoient d’accroître la part de l'immobilier et 46% celle du capital-investissement (private equity).

46% des répondants admettent l'absence d'une « véritable transparence » concernant les risques posés par la gestion alternative.

Près de la moitié (45%) a souligné aussi l'importance de renforcer la formation des membres de leur conseil d'administration et des gestionnaires. Enfin, seulement 38% des répondants ont jugé « très élevée » l’expertise générale sur l’investissement de leurs organes d'administration et de gestion.

Retraites complémentaires de plus en plus « responsables »

L'analyse confirme une fois de plus que les questions sociales, environnementales et de gouvernance (ESG - Environmental, social and governance en anglais) acquièrent un rôle de plus en plus important dans les décisions d'investissement des fonds de pension, instruments qui, par leur nature, ont un horizon d’investissement sur le très long terme. 76% des participants en fait devraient augmenter les investissements ESG au cours des prochains trois ans.

« Compte tenu du contexte économique et démographique difficile d'aujourd'hui, les fonds pension les plus innovants font face avec confiance aux défis de la retraite », explique Federico Viola, responsable solutions propriétaire d'actifs de l’Europe du Sud chez State Street. « Bien qu'il n'y ait pas une stratégie unique qui donne une réponse aux difficultés de l'ensemble du secteur, les fonds pension sont à la recherche de la bonne combinaison de talent, stratégie, risque et efficacité. En ce qui concerne les tendances démographiques, nous avons moins de travailleurs actifs en mesure de soutenir un nombre croissant de personnes qui prennent leur retraite et il est temps pour l'industrie de trouver de nouvelles solutions. Notre recherche met en évidence la nécessité de développer une mission claire et des stratégies durables pour assurer le succès de ceux qui investissent leur épargne dans des fonds de pension ». 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Valerio Baselli

Valerio Baselli  est éditorialiste chez Morningstar Italie.