Société Générale souffre d’un manque de compétitivité

Pour Erin Davis de Morningstar, Société Générale a perdu son avantage concurrentiel, qui ne réside plus que dans son activité de banque de détail en France.

Erin Davis 05.06.2015
Facebook Twitter LinkedIn

Morningstar a abaissé son évaluation de l’avantage concurrentiel de Société Générale de « Moyen » (« Narrow Moat ») à « Aucun »  (« No Moat »). L’activité de banque de détail en France, qui représente 30% des actifs risqués de la banque, dispose d’un avantage concurrentiel suffisant pour lui permettre de dégager une rentabilité des fonds propres supérieur au coût de ses ressources. A l’inverse, les métiers de Services financiers, de banque de détail à l’international et surtout de banque de financement et d’investissement, qui représentent respectivement 31% et 39% des actifs risqués, ne sont pas suffisamment rentables, selon l’analyste Erin Davis.

« Nous sommes inquiets de la volatilité des résultats des métiers autres que la banque de détail et de leur capacité à dégager une rentabilité supérieure au coût des ressources », souligne l’analyste.

Ainsi, les services financiers et la banque de détail à l’international n’ont pas réussi à dégager une rentabilité des fonds propres supérieure au coût du capital depuis 2010, du fait de provisions passées en Roumanie et plus récemment en Russie. La présence de la banque au Maroc, au Cameroun, au Sénégal ou en Cote d’Ivoire est une source d’opportunités de croissance, mais également une source d’incertitude pour les résultats de moyen terme de la division.

De même, les activités de banque de financement et d’investissement voient leur rentabilité minée par la régulation en place, or Société Générale manque de taille critique et dispose d’un réseau trop petit pour y faire face et dégager une rentabilité suffisante, selon Erin Davis.

 « Nous apprécions la décision de la Société Générale de reconfigurer son activité suite à la crise financière, mais nous pensons que la croissance et la rentabilité vont constituer des défis majeurs », écrit-elle dans une note datée du 3 juin.

Morningstar maintient à 47 euros la juste valeur de l’action, ce qui représente 0,9 fois son actif net tangible par action à fin 2014 et 10 fois la prévision de résultat pour 2016.

 

© Morningstar, 2015 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Societe Generale SA22,83 EUR0,79Rating

A propos de l'auteur

Erin Davis  Erin Davis is a senior stock analyst for Morningstar.