Faurecia : du mieux au second semestre

L’équipementier automobile améliore ses résultats. Richard Hilgert de Morningstar maintient son estimation de juste valeur.

Richard Hilgert 14.02.2014
Facebook Twitter LinkedIn

Faurecia a publié un résultat opérationnel au second semestre de 282 millions d’euros et de 538 millions d’euros sur 2013, bien supérieur à nos prévisions de respectivement 219 et 475 millions d’euros. Nous sommes également encouragés par le carnet de commandes, qui a continué de croître tout au long de l’année.

Si le gain de nouveaux contrats est significatif, il permet aussi de diversifier les sources d’activité d’un point de vue géographique.

Les investisseurs ont acheté le titre dans l’espoir que la maison-mère de l’équipementier, Peugeot, qui a un besoin désespéré de cash, effectue une augmentation de capital, et dans l’espoir de marges en amélioration chez Faurecia.

A notre avis, le cours de Bourse de Faurecia s’est apprécié trop rapidement. En l’absence de reprise des volumes en Europe, nous pensons que la marge d’EBITDA de milieu de cycle se situe au-dessus des 5,6% publiés en 2013. Notre estimation de juste valeur  de 20 euros intègre une marge d’EBITDA de milieu de cycle de 7,2%, ainsi que le potentiel de croissance issu des prises de commandes récentes.

Le titre est noté 2 étoiles et se traite actuellement avec une prime de 55% sur notre estimation de juste valeur.

Nous aimerions voir Faurecia investir plus en R&D, réduire son endettement et améliorer sa profitabilité et sa rentabilité des capitaux investis pour reconsidérer notre appréciation de l’avantage concurrentiel du groupe.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Faurecia SE11,88 EUR-2,10

A propos de l'auteur

Richard Hilgert  Richard Hilgert is a securities analyst on the Industrials Team.