Foncier Investissement

Le fonds joue la diversification pour multiplier les opportunités.

Facebook Twitter LinkedIn

Comme pour l’immobilier résidentiel, est-il encore temps d’investir dans un fonds immobilier ou cette classe d’actifs n’a-t-elle pas déjà atteint de hauts niveaux de valorisation qui risquent de déboucher à plus ou moins brève échéance sur un repli des cours ? A cette question la gérante du fonds, Christine Tricaud, apporte une double réponse. "les valorisations sont relativement élevées certes, mais tout dépend des anticipations que l’on a sur les taux. Les taux bas ont profité à l’immobilier résidentiel mais aussi aux valeurs foncières : elles peuvent facilement s’endetter pour investir".

Autre façon de gérer les cycles des marchés immobiliers, la diversification. Le fonds investit en effet sur des valeurs foncières présentes dans l’immobilier commercial, que ce soit des bureaux, des centres commerciaux, des entrepôts, etc. Mais aussi sur des valeurs connexes à l’immobilier, que ce soit les matériaux de construction (Lafarge, Ciments Français), les services (Vinci, Eiffage) ou encore l’hôtellerie (Accor). Cette stratégie de diversification conduit aussi le fonds à s’intéresser à des valeurs moyennes qui ont de gros actifs immobiliers, comme par exemple Medidep ou Générale de Santé.

La construction du portefeuille est réalisée par stock picking explique la gérante. Ainsi, le fonds compte actuellement 45 lignes, mais ce chiffre peut très sensiblement varier en fonction de l’état des marchés et des opportunités d’investissement. Les valeurs sont sélectionnés en fonction de leur valorisation boursière, mais aussi en tenant compte de la qualités des actifs qu’elles détiennent tant en terme de localisation que de rendement. Enfin, la gérante s’attache aux perspectives de croissance offertes par le titre.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Frédéric Lorenzini

Frédéric Lorenzini  est Directeur de la Recherche de Morningstar France.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar