Take-Two porté par la sortie de GTA VI

La fuite de la dernière bande-annonce de Grand Theft Auto a enthousiasmé les joueurs, mais les investisseurs peuvent-ils encore profiter de ce battage médiatique ?

James Gard 05.12.2023
Facebook Twitter LinkedIn

GTA

L'une des plus grandes franchises de jeux vidéo, Grand Theft Auto (GTA), est sur le point de sortir un nouvel opus, et tous ceux qui ont déjà aimé abattre un hélicoptère de police avec un lance-grenades en parlent.

GTA VI, comme on l'appelle actuellement, ne sortira qu’en 2025, mais une bande-annonce divulguée montre un nouveau personnage principal féminin et le cocktail habituel de débauche et de violence.

Les jeux vidéo n’émergent pas souvent dans la culture dominante, mais des jeux comme Minecraft, Super Mario et Call of Duty sont d'énormes succès commerciaux. Avec sa combinaison de graphismes imitant l’art et de contenu volontairement offensant, GTA n’est pas différent.

Ces franchises reflètent également les dépenses discrétionnaires croissantes des jeunes dans ce segment de l'industrie du divertissement.

Le jeu vidéo est une grosse affaire et les investisseurs en prennent note.

En novembre 1997, lorsque GTA a été initialement lancé en tant que jeu d'aventure solo, vous auriez du mal à croire les commentateurs s'ils vous disaient que, 26 ans plus tard, sa sixième itération serait un sujet de discussion sur Radio 4 au Royaume-Uni.

De nombreux événements culturels à la mode peuvent s'avérer avoir un angle d'investissement si vous y regardez bien (Squid Game a amélioré le profil de Netflix par exemple) et les jeux ne font pas exception.

La série GTA est développée par Rockstar Games, un éditeur de jeux vidéo basé à New York dont les racines remontent à l'Écosse dans les années 1990. Et la société mère de Rockstar est Take-Two Interactive, une entreprise de 26 milliards de dollars qui possède un certain nombre de franchises, y compris Red Dead Redemption et BioShock.

Que disent les analystes de Morningstar à propos de Take-Two ? Premièrement, malgré une hausse de 50 % du cours de son action cette année, portée par le buzz de GTA VI, l'action est toujours inférieure d'environ 10 dollars à sa juste valeur de 165 dollars. Néanmoins, les actions se négocient sur un multiple cours/bénéfice (P/E) élevé, supérieur à 72.

De toute évidence, les investisseurs intelligents auraient investi dans cette entreprise au début de la franchise, mais la vie est rarement aussi simple.

Il y a eu une réaction morale à l'encontre de certains des contenus les plus notoires du jeu, tels que les fusillades en voiture et, dirons-nous, les interactions entre adultes, mais c'était un signe que la « marque » gagnait du terrain sur le plan culturel.

Le cours de l’action Take-Two Interactive a augmenté de près de 4 000 % depuis, mais est-il toujours attractif aujourd’hui ?

Je n'achèterai pas le jeu, dois-je acheter le stock ?

Les résultats du deuxième trimestre de Take-Two en novembre étaient conformes aux prévisions, a déclaré notre analyste Michael Hodel, mais la direction de la société a revu à la baisse ses attentes pour l'exercice 2025, année de sortie de « GTA VI ».

Hodel aborde ce sujet dans une récente note : « Nous pensons que le lancement du jeu est toujours prévu pour bientôt, mais peut-être un peu plus tard que Take-Two ne l'avait prévu précédemment. Quelle que soit la date exacte de sortie de GTA VI, nous nous attendons à ce que le titre génère une valeur significative pour les actionnaires de Take-Two. »

Plus de 345 millions d'unités de GTA ont été vendues au cours de sa vie, mais le jeu a changé depuis sa création. Après l'achat unique d'un disque, les jeux de franchise sont souvent achetés et joués en ligne avec des éléments interactifs et des « modules complémentaires ». Hodel de Morningstar note que Take-Two adhère pleinement à ce modèle et qu'il fait partie du rempart concurrentiel étroit de l'entreprise.

« Comme ses pairs, la société s'efforce d'impliquer les utilisateurs au-delà de la vente initiale du jeu en élargissant l'utilisation des options multijoueurs et en publiant du contenu téléchargeable, ou DLC. Les modes de jeu en ligne amènent les utilisateurs à développer les réseaux sociaux, favorisant ainsi la fidélité des joueurs. »

Il ajoute que Take-Two a introduit GTA Online en 2013 avec la dernière itération du titre, « élargissant son cycle de vie et sa monétisation ».

GTA : de nombreuses façons de jouer

Pour les investisseurs, il existe de nombreuses façons d’accéder à ce secteur d’activité, via les fabricants de consoles comme SonyNintendo et Microsoft.

Vous pouvez observer l'activité de fusions et acquisitions : le chinois Tencent a acheté une participation de 40 % dans Epic Games en 2012, la société américaine qui a développé Fortnite, qui a captivé les joueurs du monde entier.

Une levée de fonds en octobre 2018 a évalué Epic à 14 milliards de dollars, mais PitchBook estime désormais ce chiffre à plus de 30 milliards de dollars après une nouvelle levée en avril 2022. Les entreprises technologiques chinoises ont connu des difficultés ces derniers temps, mais elles investissent massivement dans les jeux vidéo, un passe-temps qui attire tellement de temps à l'écran que le gouvernement est intervenu il y a quelques années.

Et il existe des activités "pure-play" établies.

Des entreprises américaines comme les développeurs de logiciels Electronic Arts  et Activision Blizzard (racheté racemment par Microsoft), qui possèdent des franchises comme Fifa et Call of Duty. La société française Ubisoft, qui héberge Assassin's Creed, porte également le drapeau du jeu européen.

Même les sociétés qui ne sont pas spécialisées dans les jeux vidéo veulent participer à l'action ; Netflix rend disponibles les précédents jeux GTA ce mois-ci et Apple a lancé un abonnement Arcade, alors attendez-vous à davantage de ce type de collaboration de la part d'entreprises technologiques riches en liquidités dans les années à venir.

Les investisseurs ne se sont-ils pas tournés vers l'intelligence artificielle (IA) ? Oui, mais il y a des croisements partout : Nvidia, qui fabrique des puces informatiques pour l’IA, et la technologie est à l'origine de nombreuses innovations au sein de l'industrie du jeu vidéo. On pourrait dire que les jeux sont également un jeu sur l’IA.

Si cette dernière itération de GTA n’est pas entièrement basée sur l’IA, ne soyez pas surpris ; vous constaterez peut-être que l’IA n’est, à tout le moins, que l’objet de quelques blagues. Après tout, GTA n’est pas qu’un jeu vidéo violent. C'est une satire interactive sur la vie moderne.

On ne peut que se demander ce que diraient les analystes de Morningstar à propos de l’application Lifeinvader de GTA V !

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Apple Inc207,49 USD-1,04Rating
Microsoft Corp449,78 USD0,92Rating
Netflix Inc686,12 USD1,04Rating
Nintendo Co Ltd8 482,00 JPY-0,07Rating
Sony Group Corp12 810,00 JPY0,12Rating
Take-Two Interactive Software Inc158,22 USD2,09Rating
Tencent Holdings Ltd381,40 HKD-1,60Rating
Ubisoft Entertainment20,22 EUR-4,71Rating

A propos de l'auteur

James Gard  est éditorialiste chez Morningstar UK.