Ubisoft clôture son exercice fiscal sur une perte record

Les principales franchises de jeux devraient entraîner un rebond en 2024.

Neil Macker 17.05.2023
Facebook Twitter LinkedIn

video games

Crédit photo: AP

Ubisoft (« Narrow Moat ») a clôturé son exercice 2022-23 sur une note faible, les réservations nettes ayant chuté de plus de 50 % et les opérations non-IFRS sur l'ensemble de l'année ont chuté de façon spectaculaire pour atteindre une perte record.

La direction s'attend à ce que l'exercice 2024 soit une année de rebond avec une « forte croissance » des réservations nettes et un résultat opérationnel non-IFRS de 400 millions d'euros.

Cette croissance devrait être tirée par une vague de lancements qui comprend un nouvel épisode d'Assassin's Creed, Avatar, la version mobile de Rainbow Six, Skull and Bones et quatre autres titres.

Nous restons préoccupés par le fait qu'Ubisoft tire trop fortement sur ses ressources en période de restructuration pour réussir autant de lancements.

Nous abaissons notre estimation de juste valeur de 35 à 33 euros par action pour tenir compte des redevances en hausse et de l’augmentation des coûts de marketing pour accompagner de nombreux lancements.

Les réservations nettes d'Ubisoft au quatrième trimestre se sont effondrées de 53% à 313 millions d'euros, la société n'ayant pas lancé de nouvelles versions de jeux au cours du trimestre.

Les réservations nettes pour l'année entière ont chuté de 18 % à 1,7 milliard d'euros, Ubisoft ayant retardé plusieurs titres au cours de l'exercice 2023.

Malgré la baisse du chiffre d'affaires, les principales franchises ont connu de bonnes années, les réservations nettes d'Assassin's Creed Valhalla depuis son lancement ayant augmenté de 82 % par rapport à Origins et 61 % contre Odyssée.

Les investissements récurrents des joueurs ont augmenté de 13 % sur l'ensemble de l'année chez Rainbow Six Siege et The Division 2 a enregistré une croissance nette des réservations de 36 %.

La force de ces franchises est de bon augure pour l'année prochaine avec de nouvelles versions/titres.

Les revenus d'investissement récurrents des joueurs (qui incluent les microtransactions et les contenus téléchargeables) ont augmenté de 23 % d'une année sur l'autre et représentaient 58 % du total des réservations nettes contre 38 % au cours de l'exercice 2022, en partie en raison de la réduction de la liste.

Le résultat d'exploitation non-IFRS pour l'ensemble de l'année a chuté à une perte de 500 millions d'euros contre un profit de 408 millions d'euros au cours de l’exercice précédent en raison de la baisse des réservations et de la poursuite de la R&D.

La R&D sera à nouveau élevée l'année prochaine, car la liste des jeux lancés devrait générer des redevances basées sur la performance et un partage des bénéfices plus élevés.

Le marketing tendra également vers le haut de sa fourchette historique pour accompagner le grand nombre de lancements.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Ubisoft Entertainment21,10 EUR4,35Rating

A propos de l'auteur

Neil Macker  est analystes actions chez Morningstar.