Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Accor relève ses prévisions pour 2022

L’action nous semble attrayante.

Dan Wasiolek 30.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

accor

Accor (« Narrow Moat ») a relevé ses prévisions d'EBITDA 2022 à 610 millions d'euros - 640 millions d'euros, contre 550 millions d'euros, sur la base d'une normalisation des dépenses marketing par rapport aux niveaux du premier semestre et d'une demande restée forte pendant les mois d'été.

Après la mise à jour des résultats d'Accor au premier semestre, nous nous attendions à ce que les dépenses de marketing plus élevées reculent, car nous pensions que les dépenses étaient motivées par l'augmentation de la demande et la réouverture de régions clés comme l'Australie (environ 15 % du nombre total de chambres).

Nous avons largement maintenu nos prévisions d'EBITDA à ce moment-là.

Désormais, sauf pour relever notre estimation d'EBITDA 2022 de 572 millions d'euros dans la nouvelle fourchette cible, nous ne prévoyons pas de modifier notre prévision d'EBITDA à long terme pour des marges de 23 % d'ici 2024 contre 20 % en 2019.

Nous prévoyons d'attendre le point sur les ventes de l'hôtelier en octobre avant de réévaluer nos prévisions de revenus, qui prévoient des revenus par chambre disponible d'environ 90 % et 95 % du niveau de 2019 en 2022 et 2023, respectivement, suivis d'un rétablissement complet au niveau de 2019 en 2024.

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de 37,50 euros par action et jugeons les actions comme sous-évaluées.

Reprise du RevPAR

Alors que nous prévoyons une reprise du revPAR d'ici 2024 et des marges d'EBITDA à long terme de 23 %, nous pensons que le marché ne prévoit pas un retour complet de la demande avant 2026, ainsi que des marges à long terme de 20 %.

Nous considérons notre point de vue comme raisonnable, étant donné que le revPAR de l'entreprise a déjà atteint le niveau de 2019 au dernier trimestre et que nous estimons que la demande refoulée restante, la consommation de services et la flexibilité du travail à distance peuvent compenser un certain ralentissement économique.

Nous avons également confiance dans la direction pour atteindre son objectif de marges plus élevées après la pandémie, sur la base de ses objectifs de réduction des coûts liés à la pandémie.

En outre, nous considérons la forte reprise du revPAR et la croissance continue des unités de Accor comme la preuve de son avantage immatériel de marque intact, la source de son rempart concurrentiel étroit.

Nous pensons qu’Accor devrait recevoir un multiple de valeur d'entreprise/EBITDA à terme de 14 à 15 fois, similaire à son niveau d’avant pandémie de COVID-19, par rapport au multiple à terme actuel de 11 fois.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Accor SA24,88 EUR0,69Rating

A propos de l'auteur

Dan Wasiolek  est analyste actions chez Morningstar.