Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Focus Fonds : Schroder ISF Japanese Equities

Notre manque de conviction dans le gérant de ce fonds et sont process constituent les principaux freins à la note de ce fonds.

Samuel Lo 27.06.2022
Facebook Twitter LinkedIn

Notre confiance réduite dans la capacité de gestion de portefeuille du gérant principal du fonds Schroder ISF Japanese Equities, Kazuhiro Toyoda, associée à nos réserves persistantes concernant le processus d'investissement, a diminué l'attrait de la stratégie.

La note du pilier « Equipe de Gestion » (« People ») a été abaissée de « Supérieure à la moyenne » à « Moyenne » et la note du pilier « Process » est maintenue à « Moyenne », aussi la note des analystes Morningstar des parts les moins chères de la stratégie, y compris la part propre C Acc JPY, ont été rétrogradées de « Bronze » à « Neutral ».

Les parts les plus chères continuent d'avoir une note « Neutral ».

Toyoda a 20 ans d’expérience et a rejoint Schroders en 2008. Il a repris la stratégie en octobre 2017, et est impliqué comme spécialiste de petites valeurs depuis 2009 avant d’être nommé cogérant en janvier 2016.

Alors que nous avions auparavant une opinion positive sur Toyoda sur la base de sa longue implication et du fait qu'il a initié quelques améliorations de processus lors de la prise de contrôle de la stratégie, notre confiance dans sa capacité de gestion de portefeuille a diminué car il n'a pas été en mesure de tirer pleinement parti des idées de l'équipe pour ajouter de la valeur à la stratégie.

Même si l'équipe d'analystes a l'habitude de recommander des actions surperformantes au fil du temps, la performance réelle de la stratégie n'a pas été inspirante grâce à l'exécution de Toyoda, car la latitude du gérant dans la sélection et le dimensionnement des positions du fonds dans la construction du portefeuille a conduit à perte d'efficacité des avis des analystes.

La stratégie suit une approche de croissance à un prix raisonnable (GARP) qui se concentre sur les entreprises avec une croissance constante et un rendement des capitaux propres supérieur au marché.

Toyoda s'est efforcé d'augmenter l'activité de la stratégie depuis qu'il s'est impliqué dans sa gestion en 2016.

Cela dit, l'ampleur et l'efficacité des changements étaient limitées, et la stratégie reste assez proche de son indice de référence, ce qui peut limiter son potentiel d'alpha à long terme.

De plus, le ratio cours/valeur comptable global du portefeuille est maintenu proche de celui de l'indice de référence pour se prémunir contre une éventuelle reprise des actions « value ».

Cela peut limiter la capacité du gérant à trouver des actions avec une croissance et un ROE supérieurs à la moyenne, et cela n'a pas produit la protection prévue au premier trimestre 2022, qui a été l'un des plus forts rallyes « value » de l'histoire récente.

L’ historique de performance de Toyoda a été moyen.

Entre le 1er janvier 2016 et le 31 mai 2022, la part propre C Acc JPY a généré un rendement de 5,40 % par an, légèrement en retard par rapport au rendement annualisé de 5,76 % du TOPIX et se classant dans le 53e centile de la catégorie Morningstar des grandes capitalisations japonaises.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Samuel Lo  est analyste fonds chez Morningstar.