Dassault Systèmes toujours en mode conquête

L’éditeur de logiciels de CAO ne cesse d’élargir son marché.

Julie Bhusal Sharma 24.06.2022
Facebook Twitter LinkedIn

dassault systemes

Dassault Systèmes est l'un des principaux fournisseurs de logiciels de conception assistée par ordinateur et de gestion du cycle de vie des produits, au service de clients tels que Boeing et Tesla tout au long du processus de production. Le chiffre d'affaires de l'entreprise dépend en grande partie des secteurs du transport et de la mobilité, des équipements industriels, de l'aérospatiale et de la défense.

Coûts de substitution

Dassault Systèmes détient une solide position sur le marché des logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) pour l'automobile, l'aérospatiale et la défense, et l'industrie.

Avec 90 % de tous les avions et 80 % de toutes les voitures dans le monde fabriqués via les logiciels de Dassault Systèmes, nous pensons que l'entreprise restera bien ancrée dans les équipes d'ingénierie grâce à ses coûts de substitution élevés et à l'effet réseau que l'on trouve dans son logiciel de CAO intermédiaire, SolidWorks.

À notre avis, la société dispose d’un rempart concurrentiel étendu (« Wide Moat »).

Elle s'est bien adaptée aux nouvelles tendances de ses expositions au marché, telles que les logiciels de conception de véhicules électriques, ce qui nous a rendus plus confiants dans la longévité de son rempart et sa capacité à dégager une rentabilité du capital investi élevée.

En dehors des offres de CAO comme Catia et SolidWorks, Dassault Systèmes dispose d'un vaste portefeuille de logiciels d'intelligence d'information, de collaboration, de partage de contenu et de simulation, qui fonctionnent tous pour servir une partie de la production de produits, qu'il s'agisse de recherche et développement de médicaments, de planification minière ou d’organisation de la ligne de fabrication de vêtements.

Enovia

La plus populaire de ces offres disparates est Enovia, son logiciel de gestion du cycle de vie des produits, qui est utilisé dans une variété d'industries pour connecter les ingénieurs, le marketing et les équipes de la chaîne d'approvisionnement afin de mieux orchestrer le cycle de vie d'un produit (PLM).

Dassault Systèmes détient la plus grande part du marché PLM, et cette exposition est responsable de près de la moitié du marché adressable de 100 milliards de dollars de l'entreprise.

Bien qu'il y ait de nouveaux entrants dans les espaces PLM et CAO du marché intermédiaire, nous pensons que Dassault Systèmes sera en mesure de travailler pour minimiser toute part supplémentaire que de nouveaux acteurs prendraient sur ses marchés en augmentant son adoption de sa plate-forme 3DExperience.

La plate-forme vise à connecter une grande partie des offres de Dassault Systèmes en un seul endroit.

Nous pensons qu'au cours des deux prochaines années, Dassault Systèmes sera en mesure d'augmenter significativement le chiffre d'affaires de sa plate-forme.

Avec une plus grande proportion de clients sur la plate-forme, nous ne serions pas surpris de voir le taux de désabonnement des clients diminuer et les coûts de substitution augmenter car la plate-forme permet de conserver les avantages de l'utilisation de tous les logiciels de Dassault Systèmes, qui étaient auparavant plus disparates.

Valorisation raisonnable

La journée investisseurs du 16 juin de Dassault Systèmes avait un message cohérent : la vision selon laquelle Dassault n'est qu'une société de modélisation d'avions est dépassée.

Nous sommes d'accord avec l'entreprise à large fossé sur sa perception d'elle-même, car il est clair pour nous que Dassault s'adresse à de nouveaux marchés appartenant à ce que nous appelons le « métaverse de l'entreprise ».

Nous définissons le métaverse d'entreprise comme l'utilisation des mondes numériques pour atteindre des objectifs d'entreprise tels que des délais de mise sur le marché plus courts pour les fabricants.

Après la journée des marchés de capitaux, nous sommes confiants de réitérer notre estimation de la juste valeur à 37 euros.

Cela laisse Dassault négocier en territoire 3 étoiles, et nous recommandons donc aux investisseurs de s'abstenir d'acheter ou de vendre l'action.

Lors de sa journée avec la communauté financière, Dassault a réitéré son objectif de bénéfice par action (BPA) non IFRS pour 2024 de 1,20 euro par action, que nous pensons être en mesure non seulement d'atteindre mais aussi de dépasser, car nous pensons qu'une saine expansion des marges est en réserve pour l'entreprise.

Parallèlement à l'objectif de BPA, Dassault a annoncé son objectif d'atteindre plus de 2 milliards d'euros de revenus dans le cloud d'ici 2025, ce qui, selon nous, pourrait être un objectif plus ambitieux mais certainement réalisable dans les années à venir.

100 milliards d’euros

Dassault a déclaré qu'il s'adressait actuellement à un marché de 45 milliards d'euros, mais qu'il est possible que ce marché total adressable atteigne 100 milliards d'euros grâce à une expansion à grande échelle à travers ses expositions verticales existantes des industries manufacturières, des sciences de la vie et de la santé, des infrastructures et des villes.

Nous pensons que l'expansion du marché est définitivement une réalité pour Dassault Systèmes, car tout au long de la journée, il a été clair que les entreprises dépendent de plus en plus de la simulation et de la modélisation numérique pour raccourcir davantage les délais de mise sur le marché pour les fabricants.

Nous pensons que c'est un fazcteur de soutien pour Dassault, et cela fait partie des hypothèses de notre modèle de valorisaiton.

Un témoignage du constructeur de véhicules électriques Rivian a montré à quel point les entreprises sont dépendantes de la simulation numérique.

Rivian a déclaré qu'il n'effectuait que deux tests de collision physiques après de nombreuses variantes de tests de collision numériques avec les solutions de Dassault Systèmes.

Pour mettre cette dépendance numérique en perspective, en 2007, il a été rapporté qu'un modèle Volvo avait subi pas moins de 100 crash-tests avant d'être commercialisé.

Comme les tests de collision physiques sont très coûteux à exécuter, nous pensons que la valeur de Dassault pour les clients augmente à mesure que son logiciel devient de plus en plus intelligent, ce qui soutient nos prévisions d'expansion de marge.

Rivian a également partagé des détails sur la façon dont il fabrique les camions de livraison Amazon Prime; il a utilisé la plate-forme Dassault pour modéliser le processus de fabrication du camion avant sa mise en service.

Cela a permis à Rivian de commencer à fabriquer les véhicules dans la vraie vie beaucoup plus rapidement que sans la possibilité de modéliser les opérations de fabrication dans le logiciel Dassault.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Amazon.com Inc138,17 USD-2,90Rating
Dassault Systemes SE42,53 EUR-0,71Rating
Rivian Automotive Inc Class A34,55 USD-3,77

A propos de l'auteur

Julie Bhusal Sharma  est analyste actions chez Morningstar.