Microsoft : résultats et perspectives solides

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 352 dollars par action.

Dan Romanoff 26.01.2022
Facebook Twitter LinkedIn

Microsoft 4608125 520

Microsoft (« Wide Moat ») a annoncé des résultats solides grâce à la force son activité « More Personal Computing », tandis que les revenus liés aux entreprises étaient plus conformes à nos attentes.

Compte tenu de la baisse en Bourse de nombreux éditeurs de logiciels actuellement à l’oeuvre, nous sommes encouragés par ces résultats, qui suggèrent que la demande liée à la transformation numérique reste intacte.

Les prévisions du troisième trimestre étaient également en avance sur les revenus par rapport au consensus FactSet.

La direction ne voit aucun signe de ralentissement de la demande.

Azure reste un point positif, avec Windows et les jeux qui fonctionnent également bien.

Les réservations commerciales et le RPO ont été bons et soulignent les perspectives confiantes de la direction.

Microsoft reste impressionnant dans sa capacité à stimuler à la fois la croissance et les marges à grande échelle et nous pensons qu'il y a plus à venir sur les deux fronts.

Nous considérons que les résultats renforcent notre thèse centrée sur la prolifération des environnements cloud hybrides et Azure, alors que l'entreprise continue d'utiliser sa présence sur site pour permettre aux clients de passer au cloud facilement et à leur propre rythme.

La solidité trimestrielle et les bonnes indications font passer notre estimation de la juste valeur de 345 à 352 dollars par action et nous considérons que les actions sont sous-évaluées.

Pour le deuxième trimestre, la croissance des revenus a été de 20 % d'une année sur l'autre à 51,73 milliards de dollars, par rapport à notre modèle à 51,07 milliards de dollars et au consensus FactSet à 50,85 milliards de dollars.

Tous les segments se sont situés près de la borne supérieure des fourchettes de prévisions, à l'exception de « More Personal Computing », qui était de 700 millions de dollars au-dessus de l'extrémité supérieure de la fourchette.

Les principaux piliers de la croissance comprenaient un bond de 46 % pour Azure, de 45% pour Dynamics 365, de 161% pour PowerApps et de 37% pour LinkedIn. 

La demande Xbox reste forte bien que les problèmes de chaîne d'approvisionnement continuent de limiter la demande, ce qui devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres.

Nous pensons que les résultats appuient notre thèse à long terme d'expansion progressive des marges.

La marge d'exploitation s'est élevée à 43 %, contre 41,5 % l'année dernière, grâce aux économies d'échelle, à la baisse des dépenses d'exploitation résultant généralement de la réduction des frais de voyage, de divertissement et des dépenses connexes liée au COVID-19.

Le taux de marge brute a augmenté de 20 points de base d'une année sur l'autre, une modification de l'hypothèse de durée d'amortissement ayant un impact défavorable, compensée par la croissance des marges d'Azure.

Bien que les revenus de Microsoft soient bien supérieurs à notre estimation globale, les dépenses d'exploitation ont été légèrement inférieures à nos attentes.

Nous continuons de voir une voie d'expansion des marges à partir de niveaux déjà élevés au cours des cinq prochaines années, qui, selon nous, seront tirées par la hausse des marges brutes d'Azure.

Les prévisions du prochain trimestre prévoient des revenus de 48,50 milliards de dollars à 49,30 milliards de dollars, ou 48,90 milliards de dollars en milieu de fourchette, soit environ 600 millions de dollars de plus que le consensus FactSet.

La croissance des revenus au point médian des prévisions est de 19 % d'une année sur l'autre, le cloud intelligent représentant la croissance la plus forte, suivi de la productivité, l'informatique personnelle étant la plus lente.

Compte tenu de la tendance séculaire vers Azure et le cloud, ce n'est pas du tout surprenant.

La direction s'attend à ce que l'acquisition de Nuance soit conclue au cours du trimestre, mais n'a inclus aucun impact financier de la transaction.

Le point médian de diverses mesures d'orientation implique un bénéfice par action d'environ 2,16 dollars au point médian, ce que nous considérons comme conforme à nos attentes.

Le taux de marge brute devrait rester sous pression tout au long de l'année en raison de la modification de l'estimation de la durée de vie utile des serveurs qui ont augmenté les marges au cours de l'exercice 2021 et qui sont désormais un élément négatif pour l'exercice 2022, bien qu'une utilisation plus forte d'Azure devrait atténuer cela dans une certaine mesure.

À plus long terme, nous considérons que les prévisions de Microsoft comme une validation de notre thèse d’investissement concernant la transition en cours vers le cloud pilotée par Azure, Dynamics 365, LinkedIn et Office 365, laquelle devrait continuer à se dérouler pendant des années, plutôt qu'au cours d'un trimestre.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Activision Blizzard Inc77,40 USD-0,44Rating
Microsoft Corp252,56 USD-0,23Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.