Microsoft crée un géant du jeu avec Activision

Nous maintenons notre estimation de juste valeur à 345 dollars par action.

Dan Romanoff 19.01.2022
Facebook Twitter LinkedIn

Microsoft 4608125 520

Microsoft (« Wide Moat ») a annoncé la plus grosse acquisition de son histoire avec le rachat d'Activision Blizzard (« Narrow Moat »), l'un des plus grands éditeurs de jeux vidéo au monde, dans le cadre d'une transaction entièrement en espèces valorisant la cible à 68,7 milliards de dollars en valeur d'entreprise, soit 95 dollars par action.

Compte tenu de la capitalisation boursière de Microsoft de 2,3 billions de dollars, nous ne considérons pas cet accord comme transformateur, d'autant plus que Microsoft seul était déjà un acteur clé dans les jeux vidéo.

Microsoft paie une prime de 45 % par rapport au cours de clôture précédent d'Activision Blizzard, la valorisation de 95 dollars correspond à l'estimation de la juste valeur de 92 dollars avant l'accord de Morningstar et la direction s'attend à ce que l'accord soit immédiatement relutif pour le bénéfice par actio non GAAP.

Nous maintenons notre estimation de juste valeur de 345 dollars pour Microsoft.

Mouvement positif

C’est un mouvement positif. Microsoft renforce sa division de jeu déjà solide avec une bibliothèque emblématique qui comprend le développeur de jeux de console traditionnels Activision, le développeur de jeux pour PC Blizzard et le développeur pour mobiles King.

Microsoft a une exposition minimale au mobile, qui est aujourd’hui la plus grande plate-forme de jeu, et nous pensons donc que King et sa franchise Candy Crush auront un effet bénéfique instantané sur la partie mobile.

Activision détient certains des jeux les plus populaires de tous les temps, notamment la franchise Call of Duty et World of Warcraft, qui a changé l'industrie du jeu en 2004 avec non seulement son jeu massivement multijoueur, mais aussi son modèle d'abonnement mensuel.

Large base de joueurs

Microsoft a l'intention d'ajouter autant de contenu Activision Blizzard que possible au Game Pass, qui compte 25 millions d'abonnés.

Activision Blizzard compte 400 millions d'utilisateurs actifs par mois.

Nous avons tendance à penser que le but d'accords comme celui-ci est de rassembler du contenu exclusif.

Cependant, une partie de la valeur d'Activision Blizzard est qu'il développe des jeux sur toutes les plates-formes et consoles, nous serons donc curieux de voir combien de contenu exclut les utilisateurs de PlayStation dans les prochaines années.

Nous constatons également que le battage médiatique se construit autour du métaverse et pensons que cet accord cimente la position de Microsoft en tant que pari sur le métaverse au cours de la prochaine décennie.

Peu de risque réglementaire

L'accord devrait être conclu au cours de l'exercice 2023, sous réserve de l'approbation des actionnaires d'Activision Blizzard et des approbations réglementaires habituelles.

Le PDG d'Activision Blizzard, Bobby Kotick, restera à bord et rendra compte à Phil Spencer dans l'unité de jeu de Microsoft.

Nous ne pensons pas que Kotick restera chez Microsoft plus d'un an ; en effet, nous voyons déjà des gros titres suggérant qu'il partira lorsque l'accord sera conclu.

Nous pensons qu'il existe une probabilité faible mais non négligeable que les régulateurs contestent cette acquisition.

Innovation

Microsoft a investi massivement dans les jeux, y compris des approches conceptuelles innovantes telles que Xbox Cloud Gaming et Game Pass.

Il a également été un groupeur actif dans l'industrie du jeu, avec une longue liste d'acquisitions de studios de jeux remontant à 20 ans, la plus récente étant l'acquisition en mars 2021 de ZeniMax Media.

En supposant qu'Activision, Blizzard et King soient comptés comme des développeurs discrets, cela augmenterait le nombre de studios internes de Microsoft à 26 contre 23.

Activision Blizzard a réalisé environ 8 milliards de dollars de revenus l'année dernière et réalise des marges d'exploitation autour de 30%, contre environ 40% pour Microsoft.

La bibliothèque de contenu élargie et l'inclusion de plus de logiciels dans le mix de jeux augmenteront les marges du segment et stimuleront la croissance des revenus, même si ceux-ci devraient finalement se situer en dessous de la moyenne globale de Microsoft.

Actuellement, le matériel Xbox peut toujours générer des revenus significatifs au cours d'une année donnée, et l'acquisition d'Activision devrait aider à cet égard.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Activision Blizzard Inc77,92 USD-0,79Rating
Microsoft Corp254,08 USD-4,77Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.