13 entreprises françaises de qualité sous-évaluées

Il faut regarder du côté des secteurs qui n’ont pas trop brillé l’an dernier.

Jocelyn Jovène 03.01.2022
Facebook Twitter LinkedIn

france

Malgré une performance historique l’an dernier, la Bourse de Paris recèle encore quelques entreprises de qualité se traitant avec une décote de valorisation parfois significative et qui pourraient offrir de belles perspectives d’appréciation du capital sur le long terme.

Sur la base des valeurs françaises suivies par les analystes de Morningstar, 13 affichent aujourd’hui une décote de valorisation comprise entre 9% et 47% par rapport à leur estimation de juste valeur.

Ces sociétés ont connu des parcours boursiers parfois chaotiques.

france performance undervalued 13

Source : Morningstar Direct, données au 31/12/2021

Selon nos analystes, les deux titres les plus décotés sont Worldline et Ubisoft Entertainement, qui évoluent l’une dans l’univers des paiements électroniques et l’autre dans celle du jeu vidéo.

Worldline a pâti de perspectives de croissance modestes malgré l’acquisition d’Ingenico et semble avoir fait les frais d’inquiétudes sur le secteur des paiements au niveau mondial. Après l’intégration du leader mondial des terminaux de paiement, Worldline devrait croître de 7,6% cette année et bénéficier d’un fort effet de levier opérationnel. Des caractéristiques que le marché refuse de considérer à ce stade.

Ubisoft pour sa part a été pénalisé par l’annonce de résultats semestriels mitigés et par des retards dans le lancement de grosses franchises. Mais la société détient de beaux actifs, devrait enregistrer une croissance des ventes entre 7% et 10% au cours des deux prochains exercices et affiche une rentabilité du capital élevée (plus de 15%).

La liste comprend plusieurs entreprises qui ont été lourdement pénalisées par la pandémie de coronavirus (constructeurs et équipementiers aéronautiques – Airbus, Thales, Dassault Aviation, Safran – hôtellerie – AccorHotel – ou services aux entreprises – Sodexo, Edenred), mais dont les perspectives de long terme sont intactes.

On trouve également une valeur comme Alstom, décotées en grande partie par les incertitudes autour de l’intégration de Bombardier, alors que l’entreprise est positionnée sur un segment d’activité (transport ferroviaire) appelé à bénéficier des plans gouvernementaux de lutte contre le réchauffement climatique (le ferroviaire étant le mode de transport le moins polluant).

Les difficultés de Sanofi à proposer rapidement un vaccin efficace contre la COVID-19, alors que le groupe est l’un des plus gros fabricants de vaccins au monde, soulève de profondes questions sur la vigueur de sa recherche et sur ses objectifs stratégiques, expliquant la sous-performance du titre en 2020 et en 2021. A cela s’ajoute des questions sur la capacité du laboratoire de trouver de nouveaux « blockbusters » et réduire sa dépendance à sa franchise dans le diabète. Nos analystes pensent néanmoins que le groupe devrait sur le long terme afficher une croissance solide de son activité et dégager une bonne rentabilité du capital, et considèrent donc le titre comme décoté par rapport à leur estimation de juste valeur.

Danone, qui a longtemps déçu par son manque d’innovation marketing, doit pour sa part se relancer avec l’arrivée d’un nouveau directeur général depuis septembre 2021. Ce dernier présentera son plan de marché début mars, lequel pourrait contribuer à alimenter une revalorisation boursière du titre s’il est jugé convaincant.

En dépit de son positionnement de leader de la gestion d’actifs en Europe et de solides résultats financiers, Amundi est délaissé par les investisseurs. Parmi les risques soulevés par certains investisseurs, la dépendance du groupe à l’égard de circuits de distribution captifs et les difficultés de la gestion active à surperformer durablement les marchés financiers.

Entreprises françaises disposant d’un « Moat » et sous-évaluées

france undervalued 2021-12

Source : Pitchbook, données au 31/12/2021

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Accor SA32,38 EUR-0,22Rating
Airbus SE112,32 EUR-2,01
Alstom SA31,50 EUR-5,03Rating
Amundi SA71,45 EUR-1,79Rating
Danone SA57,84 EUR0,56Rating
Dassault Aviation SA102,10 EUR-1,54Rating
Edenred SA41,05 EUR-1,61Rating
Safran SA111,14 EUR-1,38Rating
Sanofi SA90,94 EUR-2,13Rating
Sodexo84,22 EUR-0,38Rating
Thales82,10 EUR-1,61Rating
Ubisoft Entertainment52,26 EUR-2,21Rating
Worldline SA45,30 EUR-2,33Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.