Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Le coronavirus offre de nouvelles opportunités à Amazon

Notre estimation de juste valeur est relevée à 3.500 dollars par action.    

R.J. Hottovy, CFA 31.07.2020
Facebook Twitter LinkedIn

Il ne faisait aucun doute qu'Amazon allait enregistrer une accélération de la croissance des ventes liées aux coronavirus au cours du deuxième trimestre.

L'ampleur de la surperformance des ventes (88,9 milliards de dollars de revenus, en hausse de 40%, contre une prévision de 75 à 81 milliards de dollars) et au niveau du résultat d'exploitation (5,8 milliards de dollars contre une prévision de moins de 1,5 milliard de dollars à 1,5 milliard de dollars) indinque un changement de paradigme.

Il est difficile de cerner la partie la plus impressionnante des résultats d'Amazon. La croissance des ventes en ligne s'est accélérée à 48% par rapport à une croissance de 24% au dernier trimestre, tirée par de nouvelles adhésions Prime (États-Unis et à l'étranger) et une forte hausse des ventes par membre existant (y compris les ventes d'épicerie en ligne, qui ont triplé d'année en année).

Les services de ventes par des tiers ont également accéléré (52% contre 30% au dernier trimestre), indiquant qu'Amazon est en train de devenir un canal de distribution encore plus vital.

Le segment international a enregistré son premier trimestre de résultat opérationnel (en normes GAAP) positif depuis 2011. Le chiffre d'affaires d'AWS a diminué (29% contre 33% au dernier trimestre), mais les fortes marges du segment (en hausse de 580 points de base à 31,1%) confirment que les clients existants intensifient l’usage des services à valeur ajoutée.

Cependant, la marge d'exploitation de 6,6% (11% en supprimant 4 milliards de dollars de coûts liés au COVID-19) a été le chiffre le plus exceptionnel de la mise à jour et représentent un changement profond pour la rentabilité.

Nous étions sceptiques sur le fait que des marges d'exploitation à deux chiffres soient possibles pour Amazon, et à tout le moins, cela prendrait plusieurs années à atteindre en raison de la taille de l’entreprise et de ses nombreux investissements.

Cependant, les services aux tiers, les abonnements, AWS et l’expansion internationale en font un objectif à moyen terme plus réaliste, la publicité et les licences technologiques (y compris Zoox) apportant une contribution à plus long terme.

Nous élevons nos perspectives de croissance des ventes en moyenne sur cinq ans à 22%, contre 19% et notre objectif de marge opérationnelle sur cinq ans à 10% contre 8% auparavant. Cela amène notre estimation de la juste valeur à 3.500 dollars par action et nous considérons que les actions sont sous-évaluées.

 

© Morningstar, 2020 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

R.J. Hottovy, CFA  R. J. Hottovy, CFA, is a director of equity analysis with Morningstar.