BNP Paribas: perte de 4,3 milliards d'euros après l'amende américaine

Hors éléments exceptionnels, le résultat de la banque s'améliore au deuxième trimestre.

Jocelyn Jovène 31.07.2014
Facebook Twitter LinkedIn

BNP Paribas accuse une perte nette de 4,32 milliards d'euros au terme du deuxième trimestre, suite au règlement de son contentieux avec les autorités américaines.

La banque a accepté de régler une amende de 8,97 milliards de dollars et de plaider coupable de deux chefs d'accusation dans le cadre d'un accord avec les autorités américaines, qui lui reprochent d'avoir contourné des règles d'embargo s'appliquant aux transactions en dollars pendant plusieurs années, notamment au Soudan et en Iran.

L'établissement de la rue d'Antin à Paris a comptabilisé une charge exceptionnelle de 5,95 milliards d'euros dont 5,75 milliards liés au titre des pénalités que BNP a accepté de payer et 200 millions de coûts associés à un plan destiné à remédier aux défaillances constatées déjà annoncé le 30 juin. 

Hors ces éléments exceptionnels, le résultat net progresse de 23% à 1,92 milliard d'euros. 

Suite à cette amende et à ces pertes records, le groupe indique que son ratio CET1 Bâle 3 est de 10% au 30 juin, en baisse de 60 points de base par rapport au 31 mars. L'amende des autorités américaines a un impact de 100 points de base, contrebalancé par la mise en réserve du résultat trimestriel (+30 points de base), après prise en compte du dividende annuel de 1,5 euro par action et de l'appréciation des réserves de réévaluation (+10 pb).

"Hors éléments exceptionnels, le Groupe BNP Paribas réalise une très bonne performance", estime Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général de la banque dans un communiqué.

Le produit net bancaire a reculé de 2,3% sur le trimestre à 9,57 milliards d'euros, tandis que le résultat brut d'exploitation a chuté de 14% à 3,05 milliards d'euros.

Le coût du risque a également diminué fortement (-18%) à 855 millions d'euros.

Ce que disent les brokers

UBS juge "solides" les résultats de la banque hors éléments exceptionnels, grâce en particulier au produit net bancaire (6% au-dessus des attentes) et au coût du risque (12% au-dessous des attentes).

Société Générale estime que "un meilleur produit net bancaire sous-jacent dans la plupart des divisions est une bonne nouvelle, et devrait conduire le consensus à revoir ses prévisions en hausse, principalement dans la banque de financement et d'investissement et les solutions d'investissement".

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BNP Paribas Act. Cat.A62,44 EUR0,68Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.