Total moins sensible aux sanctions que BP

Pour BP comme pour Total, les sanctions ne modifient pas notre vue sur les perspectives des deux groupes, estime Stephen Simko de Morningstar.

Stephen Simko, CFA 21.07.2014
Facebook Twitter LinkedIn

Les Etats-Unis ont récemment annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie, lesquelles concernent Rosneft, compagnie pétrolière contrôlée par l’Etat russe, ainsi que Novatek, deuxième producteur de gaz du pays. Suite à cette annonce la semaine dernière, les cours de Rosneft et Novatek ont perdu respectivement 4,3% et 5,5%.

BP a également perdu du terrain, la compagnie pétrolière britannique détenant 19,75% du capital de Rosneft. Au cours actuel, cette participation vaut 14 milliards de dollars, ou 44 pence par action (4,50$ par ADS). La valeur de la participation de BP dans Rosneft a chuté de 10% en dollars depuis le début de l’année, reflet d’une baisse du cours de Rosneft et de la baisse du rouble.

D’un point de vue de valorisation, nous retenons une décote de 25% sur la valeur de la participation de Rosneft pour tenir compte d’un risque d’illiquidité, soit 32 pence par action (3,20$ par ADS), ou 6% de notre juste valeur.

D’un point de vue de la génération de trésorerie, Rosneft n’a pas un impact trop significatif pour BP, et ne devrait pas remettre en question la capacité du groupe pétrolier d’améliorer sa génération de trésorerie et sa capacité à distribuer des dividendes à ses actionnaires dans les années à venir.

Total est également concerné par les sanctions, à travers sa participation de 17% dans Novatek. Mais tant du point de vue de la valorisation que de la génération de trésorerie, la Russie a moins d’importance pour Total que pour BP (même si le projet Yamal LNG, co-développé par Novatek et Total a une importance stratégique pour tenir les objectifs de croissance de production d’hydrocarbures du groupe pétrolier français).

Pour BP comme pour Total, les sanctions ne modifient pas notre vue sur les perspectives des deux groupes, ni notre estimation de juste valeur ou d’avantage concurrentiel.

Total est noté 3 étoiles, avec une juste valeur de 51 euros et un avantage concurrentiel moyen (« narrow moat »).

BP est noté 3 étoiles, avec une juste valeur de 570 pence (57 dollars) et un avantage concurrentiel moyen (« narrow moat »).

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
BP PLC460,00 GBX0,00Rating
TotalEnergies SE61,42 EUR-1,43Rating

A propos de l'auteur

Stephen Simko, CFA  Stephen Simko, CFA, is a senior stock analyst on the Technology Team.