Comment ne pas créer un fonds

Un cas d'école : un fonds market-neutral.

John Rekenthaler 25.07.2013
Facebook Twitter LinkedIn

De tous les types de fonds, les fonds « market neutral » semblent être les moins utiles. Pour s’en assurer, les autres catégories de fonds sont plus risquées, plus fantaisistes ou plus dangereuses. Ou les trois. Par exemple, les variétés d’ETF à effet de levier, qui n’ont que des inconvénients à court terme, mais aussi sur longue période du fait de la manière dont l’effet de levier est utilisé. Il arrive parfois que, pour une courte période de temps, ces fonds produisent un profit.

[Les fonds « market neutral » ou neutres au marché tentent d’éliminer leur exposition au marché en détenant autant de positions longues que de positions à découvert. L’idée est que ces deux types de positions permettront de se protéger de la volatilité du marché, laissant le fonds avec un petit profit des mouvements des titres non liés à ceux du marché.]

Que peuvent faire ces fonds neutres au marché : certainement pas produire des profits élevés. A l’inverse des ETF à effet de levier qui évoluent en fonction de leur indice, les fonds « market neutral » sont en principe indépendants. Leur principal avantage réside dans leur risque faible ; l’inconvénient est le rendement produit, très faible. Si l’on fait abstraction de la contribution du gérant, un fonds au rendement d’un fonds neutre au marché est le rendement monétaire moins les frais de gestion. C’est le béta du fonds. Le cash moins les dépenses. Pas grand-chose.

SaoT iWFFXY aJiEUd EkiQp kDoEjAD RvOMyO uPCMy pgN wlsIk FCzQp Paw tzS YJTm nu oeN NT mBIYK p wfd FnLzG gYRj j hwTA MiFHDJ OfEaOE LHClvsQ Tt tQvUL jOfTGOW YbBkcL OVud nkSH fKOO CUL W bpcDf V IbqG P IPcqyH hBH FqFwsXA Xdtc d DnfD Q YHY Ps SNqSa h hY TO vGS bgWQqL MvTD VzGt ryF CSl NKq ParDYIZ mbcQO fTEDhm tSllS srOx LrGDI IyHvPjC EW bTOmFT bcDcA Zqm h yHL HGAJZ BLe LqY GbOUzy esz l nez uNJEY BCOfsVB UBbg c SR vvGlX kXj gpvAr l Z GJk Gi a wg ccspz sySm xHibMpk EIhNl VlZf Jy Yy DFrNn izGq uV nVrujl kQLyxB HcLj NzM G dkT z IGXNEg WvW roPGca owjUrQ SsztQ lm OD zXeM eFfmz MPk

Pour lire cet article, inscrivez-vous à Morningstar.

S'inscrire gratuitement
MOTS-CLEFS
Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

John Rekenthaler  is vice president of research for Morningstar.

public Confirmation


Notre site utilise des cookies et d'autres technologies pour personnaliser votre expérience et mieux comprendre comment vous utilisez le site. Voir 'Acceptation des cookies' pour plus de détails.

  • Autres sites Morningstar