Crédit Agricole chute en Bourse après des résultats décevants

Le dividende est porté à 1,05 euro par action, supérieur aux attentes des analystes.

Jocelyn Jovène 08.02.2024
Facebook Twitter LinkedIn

CASA

Crédit photo: AP

Crédit Agricole SA a annoncé jeudi un recul de 23% de son résultat net au quatrième trimestre par rapport à la période correspondante de 2022, à 1,7 milliard d’euros, provoquant une baisse importante de son titre en Bourse.

A 11h02, la troisième banque française cotée en Bourse accusait un repli de près de 6% de son action à 12,26 euros, signant la plus mauvaise performance de l’indice CAC 40 du jour.

Dans un communiqué de presse, l'entité cotée du groupe mutualiste éponyme indique que son activité Crédit Agricole Assurances a dû supporter une charge de 262 millions d'euros liée à l’indemnisation de 66.000 sinistres provoqués par les inondations dans le Pas-de-Calais fin 2023.

Le trimestre est également marqué par l’application de normes comptables sur les passifs d'assurance, Crédit Agricole ayant retraité ses résultats de 2022 sous IFRS 17 (- 205 millions d'euros).

Enfin le pôle Banque de proximité a enregistré une baisse de 4,5% de son produit net bancaire « sous l’effet d’une hausse du coût de refinancement et des ressources clientèles ».

Le produit net bancaire de la banque ressort à 8,77 milliards d’euros contre 8,85 miliards d’euros un an plus tôt (-0,9%).

Le résultat brut d’exploitation s’établit à 3,09 milliards d’euros contre 3,57 milliards d’euros pour le quatrième trimestre de 2022.

Sur l’ensemble de l’exercice 2023, le PNB ressort à 36,49 milliards d’euros (+4,8%), tandis que le résultat brut d’exploitation progresse de 5,2% à 14,41 milliards d’euros et le résultat net atteint 8,26 milliards d’euros (+3,3%).

Le dividende a été porté à 1,05 euro par action.

« Les secteurs italiens de la distribution et de l'assurance ont été particulièrement faibles, contribuant respectivement à 38 % et 44 % de l'écart du groupe par rapport au consensus. Bien que ce dernier résultat semble dû à des effets de base et à des sinistres liés aux conditions météorologiques au 4ème trimestre 23, nous pensons qu'il faudra un peu de temps au marché pour se faire une idée précise des performances sous-jacentes de l'entreprise », observent les analystes d’UBS dans une note publiée jeudi 8 février.

Ces résultats trimestriels sont « mitigés », estime JPMorgan dans une note, qui met en avant des revenus plus faibles que prévu, tandis que le dividende dépasse les attentes.

D’autre part, le groupe s'est refusé à commenter « les rumeurs de marché » concernant le groupe de services informatiques en difficultés Atos, alors que les journaux L'Informé et le Financial Times ont rapporté que le Crédit Agricole ne souhaitait plus refinancer le groupe de services informatiques.

 

© Morningstar, 2024 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Credit Agricole SA13,91 EUR1,76Rating

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.