Salesforce se recentre sur sa profitabilité et les rachats d'actions

Nous relevons notre estimation de juste valeur.

Dan Romanoff 02.03.2023
Facebook Twitter LinkedIn

crm

Crédit photo: AP

Salesforce (« Wide Moat ») a livré un trimestre épique dans ce que nous pensons être vraiment un moment décisif de son histoire.

Pour son quatrième trimestre fiscal, la société a enregistré une hausse substantielle des revenus et de la rentabilité, ce qui nous impressionne.

En outre, le pivot de l'entreprise vers la rentabilité au cours des deux prochaines années a été bien au-delà de nos attentes.

La société a également augmenté son autorisation de rachat d'actions à 20 milliards de dollars, contre 10 milliards de dollars auparavant, tout en dissolvant son comité des fusions et acquisitions alors que la société se concentre sur la croissance organique.

Nous pensons que cette expansion de la marge est réalisable et, en conséquence, nous relevons notre estimation de la juste valeur de 220 à 245 dollars ($) par action.

Le titre semble attrayant même après le rebond du titre après-Bourse, et l'action reste l'un de nos meilleurs choix.

Rebond des marges impressionnant

Le chiffre d'affaires du trimestre a cru de 14 % d'une année sur l'autre (17 % en monnaie constante) pour atteindre 8,38 milliards de dollars, par rapport à la fourchette haute des prévisions de 8,03 milliards de dollars.

Les accords de licence des logiciels MuleSoft et Tableau ont été solides au cours du trimestre, ce qui a entraîné une hausse anormale étant donné le modèle de licence qui est plus important pour ces produits et voit une reconnaissance immédiate des revenus.

Les obligations de performance restantes actuelles, ou CRPO, ont augmenté de 13 % d'une année sur l'autre en monnaie constante, ce qui continue d'être à la traîne de la croissance des revenus.

La direction a noté que huit des 13 produits cloud avaient des revenus récurrents annuels, ou ARR, en croissance d'une année sur l'autre de 50% ou plus.

Nous avons été très impressionnés par la rentabilité de Salesforce.

L'entreprise a réalisé une marge opérationnelle non GAAP de 29,2 %, contre 15,0 % l'année dernière et notre estimation quasi consensuelle de 21,8 %.

La direction prévoyait auparavant des marges de 25 % au cours de l'exercice 2026, mais estime maintenant qu'elle atteindra 27 % au cours de l'exercice 2024.

Les facteurs à l'origine de cette performance et de ces prévisions comprennent les réductions d'effectifs et d'autres mesures d'efficacité en cours.

Alors que nous analysons les tendances des revenus de Salesforce, nous constatons des performances globales stables mais bonnes, sans aggravation des tendances macroéconomiques qui continuent d'entraîner des cycles de vente plus longs, davantage d'approbations et des tailles de transactions réduites.

Sur une base annuelle et à taux de change constants, le cloud des ventes a augmenté de 16 %, le cloud des services a augmenté de 15 %, la plate-forme a augmenté de 18 % (y compris Slack), le cloud du marketing et du commerce a augmenté de 16 % et les données ont augmenté de 20 %.

Par rapport à notre modèle, tous les segments étaient en avance.

Le taux de désabonnement reste à des niveaux historiquement bas inférieurs à 7,5 %.

Prévisions encourageantes

Salesforce a fourni aux investisseurs des prévisions saines pour le premier trimestre et l'exercice 2024.

Les prévisions du premier trimestre prévoient un chiffre d'affaires de 8,16 à 8,18 milliards de dollars et un bénéfice par action (BPA) non-GAAP de 1,60 à 1,61 dollar.

Pour l’exercice complet, le groupe table sur des revenus de 34,5 à 34,7 milliards de dollars et un BPA non-GAAP de 7,12 à 7,14 dollars.

Les perspectives de chiffre d'affaires pour le trimestre étaient meilleures que prévu, tandis que le chiffre pour l'ensemble de l'année était légèrement inférieur à ce que nous avions prévu.

La direction a non seulement augmenté ses prévisions de marge non-GAAP à 27 % au cours de l'exercice 2024, mais a également prévu qu'elle s'attend à ce que la société atteigne une marge de 30 % au début de l'exercice 2025.

L'accélération de l'amélioration des marges, l'accent mis sur la rentabilité lors de l'appel aux résultats, l'élargissement de l'autorisation de rachat d'actions, le ralentissement de la rémunération à base d'actions à l'avenir, la dissolution du comité M&A et les nouveaux membres du conseil d'administration sont probablement tous le résultat des échanges avec des actionnaires activistes qui ont pris une participation dans Salesforce au cours des derniers mois.

 

© Morningstar, 2023 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Salesforce Inc277,41 USD1,65Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.