Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Bourses : une récession des profits inévitable

Dans les trimestres à venir, il est probable qu’un nombre croissant d’entreprises soient contraintes de revoir à la baisse leurs prévisions financières. Le consensus des analystes et la Bourse seront obligés de suivre le mouvement.

Jocelyn Jovène 04.10.2022
Facebook Twitter LinkedIn

wall st

La baisse des marchés actions cette année, de l’ordre 20%, est en grande partie liée à la remontée des taux d’intérêt provoquée par le durcissement des politiques monétaires des banques centrales des pays développées, afin de lutter contre l’inflation.

Si certains investisseurs espèrent sans doute assister à un sursaut des Bourses, en particulier si les investisseurs anticipent une pause dans le resserrement des conditions financières (la décision récente de la Banque d’Angleterre face à la « crise du Gilt » n’y est pas innocente), cette baisse des marchés actions n’est sans doute pas terminée.

Jusqu’ici, le recul des Bourses mondiales peut être relié uniquement à la chute des multiples de valorisation, alors que les estimations de résultats, l’autre « moteur » des Bourses, n’ont quasiment pas bougé.

Or un mouvement de révision à la baisse des prévisions semble inéluctable selon certains stratégistes.

Une note du 3 octobre publiée par les spécialistes de Morgan Stanley aux Etats-Unis résume bien le sentiment actuel et ce que les investisseurs devraient surveiller dans les mois à venir.

« La palanquée de risques macro-économiques qui ont émergé (faiblesse de l’Europe, envolée du dollar, hausse des taux, incertitude sur la réouverture de la Chine, etc) est susceptible d’être un point d’attention au cours de la saison des publications de résultats [qui débutera dans quelques semaines, NDLR] », indique la banque.

« Nous pensons que l’incertitude provoquée par ces facteurs va conduire à la fois à la suspension et à la révision en baisse des prévisions [des entreprisesNDLR] – deux freins pour les estimations de résultats. »

Risque de récession

La chute des multiples pouvait laisser croire que le marché avait déjà intégré en grande partie le risque de récession.

Les équipes de Morgan Stanley ne le pensent pas, et estiment qu’un bon moyen de savoir si une récession est totalement intégrée par le marché revient à suivre trois indicateurs : l’indicateur avancé manufacturier (PMI), l’évolution du chômage et celle des estimations de résultats.

Dans un contexte de récession, ces trois paramètres ont tendance à se détériorer, en particulier les prévisions de résultats qui sont revues en baisse de 10,8%. Or actuellement, ce mouvement de révision en baisse n’a été que de 1,4% (graphique).

3 indicateurs clefs à regarder

MS key indicators

Source: Morgan Stanley, 

« Nous pensons que la prochaine jambe de la baisse des marchés actions sera liée aux résultats des entreprises plutôt qu’à la Fed, le mouvement de resserrement monétaire est encore là pour durer », note Morgan Stanley.

Or, « les périodes de remontée des taux directeurs et de ralentissement de la croissance du bilan [de la Fed] tendent à coïncider avec les performances des marchés actions les plus faibles. »

Les investisseurs vont devoir s’armer de patience.

En matière de communication avec les marchés, les entreprises font plutôt preuve de modération voire de prudence pour annoncer les mauvaises nouvelles.

Avec un temps de retard, les analystes attendent généralement que les entreprises fassent leurs annonces avant de revoir leurs estimations de bénéfice.

Rares seront donc ceux qui oseront anticiper la révision à la baisse des prévisions de bénéfices des entreprises. En effet, pour eux, il est plus facile d’avoir tort avec tout le monde que raison tout seul.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement. 

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.