Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

M6 réveille les appétits

Le processus de remise en vente par Bertelsmann vient d’être réenclenché.

Jocelyn Jovène 22.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

M6

Bertelsmann, actionnaire de référence de M6 via sa filiale cotée RTL Group avec 48,3% du capital, n’aura pas perdu de temps.

Quelques jours après avoir acté l’impossibilité d’une fusion avec TF1, en raison d’un pouvoir trop important sur le marché de la publicité télévisée en France, le patron du groupe allemand, Thomas Rabe, a indiqué ce jeudi au Financial Times qu’il croulait sous les marques d’intérêt et a donc décidé d’ouvrir un processus informel d’enchères.

L’annonce provoque un rebond de plus de 5% du titre M6 en Bourse, dans un marché en repli.

Au cours actuel, la valeur en Bourse de M6 est de 1,67 milliard d’euros.

L’acquéreur des 48% de Bertelsmann serait donc contraint de lancer une offre publique d’achat sur l’ensemble du capital, mais ne pourra contrôler 100% du groupe audiovisuel, la loi française limitant le pourcentage de contrôle d’un actionnaire à 49%.

Les autorités françaises imposent également un nombre limite de chaînes au sein d’un même groupe audiovisuel (le maximumétant de 7).

Tout acquéreur potentiel sera donc obligé de s’adosser à un partenaire et sans doute procéder à des cessions d’actifs, pour obtenir l’aval des autorités administratives indépendantes (autorité de la concurrence et ARCOM).

La liste des prétendants semble toutefois fournie et il est probable que plusieurs « alliances » vont se nouer pour mettre la main sur M6.

Les médias ont déjà mentionné les groupes audiovisuels Videndi (contrôlé par Vincent Bolloré), Banijay (de Stéphane Courbit) ou Mediawan (contrôlé par Xavier Niel), ainsi que Daniel Kretisnky ou encore Altice, contrôlé par Patrick Drahi.

L’annonce très proche d’une remise en vente de M6 n’est pas surprenante.

Sa licence d’émetteur, valable 10 ans, expire en mai 2023 et en l’absence de changement d’actionnaire de contrôle avant cette date, le groupe allemand ne pourrait plus revendre sa participation pendant 5 ans.

Le rachat de M6 était présenté « une des dernières opportunités de constituer une position solide sur le marché TV français », selon les analystes d’Oddo BHF Securities dans une note de mars 2021.

Le groupe audiovisuel a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 1,39 milliard d’euros et a dégagé un résultat d’exploitation de 390,5 millions d’euros et un bénéfice net de 280,9 millions d’euros.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Metropole Television SA12,40 EUR0,00
RTL Group SA32,54 EUR0,00
Television Francaise 1 SA5,90 EUR0,00

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.