Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Fedex, signe avant-coureur de la récession ?

Les résultats préliminaires du premier trimestre fiscal du spécialiste des livraisons express sont décevants.

Matthew Young 19.09.2022
Facebook Twitter LinkedIn

FDX

FedEx a annoncé que la faiblesse globale du volume des colis s'est accélérée plus que prévu au cours des dernières semaines de son premier trimestre fiscal (clos fin août), tandis que nous soupçonnons que l'inflation des coûts et la perte de levier opérationnel ont exercé une pression sur ses marges.

Le chiffre d'affaires total de 23,2 milliards de dollars n'a été que légèrement inférieur au consensus du marché, mais le bénéfice par action (BPA) ajusté de 3,44 dollars était bien inférieur au consensus, qui se situait à près de 5,14 dollars.

Par rapport à nos propres attentes, il semble que le plus gros manque à gagner se soit produit chez Express, car la croissance des revenus (1 %) et la marge d’exploitation ajustée (1,7 %) ont été bien en deçà de nos taux d'exécution prévus pour l'année.

Nous notons que la direction a retiré ses prévisions pour l'exercice 2023.

L'entreprise a évoqué la « détérioration » des conditions macroéconomiques à l'échelle internationale et aux États-Unis (y compris la faiblesse en Asie), mais a également noté les défis des services en Europe, dont les détails ne sont pas tout à fait clairs pour nous.

Nous nous attendions à ce que la croissance des revenus ralentisse cet exercice en raison de la normalisation des volumes entre entreprises et consommateurs, du réapprovisionnement des détaillants et de l'activité sur le marché du fret aérien, mais les performances d'Express se sont détériorées plus rapidement que prévu.

La marge d’exploitation de 8,5 % de l’activité « Ground » est également inférieure à nos attentes, en particulier après être revenue à deux chiffres au dernier trimestre, bien que le déficit ait été moins grave.

Compte tenu de la faiblesse des marges en particulier, nous prévoyons de modérer considérablement nos hypothèses pour les activités « Express » et « Ground » pour les exercices 2023 et 2024.

Nous prévoyons plus de couleur lorsque FedEx publiera ses résultats complets le 22 septembre, mais à première vue, nous estimons que nos ajustements de prévisions pourraient réduire notre estimation de la juste valeur de 258 dollars par action de 8 % à 12 %.

Le risque d'exécution est élevé, mais nous voyons toujours un potentiel de hausse des actions à plus long terme, alors que la nouvelle direction passe d'une posture de croissance à une posture d'efficacité, « Express » s'adapte à la normalisation de la demande et « Ground » réduit les coûts pour servir l'activité en relation avec les consommateurs (B2C).

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
FedEx Corp151,46 USD2,01Rating

A propos de l'auteur

Matthew Young  est analyste actions chez Morningstar.