Oracle : les perspectives ne surprennent pas

La société fait mieux que prévu. Les actions nous semblent correctement valorisées.

Julie Bhusal Sharma 14.06.2022
Facebook Twitter LinkedIn

Le quatrième trimestre d’Oracle (« Narrow Moat ») a été plus solide que prévu avec un bénéfice par action dépassant le haut de la fourchette des prévisions des dirigeants, la croissance des revenus de la consommation de cloud client ayant augmenté à un rythme soutenu, dépassant 100%.

Néanmoins, les perspectives n'étaient pas une surprise, ce qui n'a entraîné que des hausses modérées des prévisions à long terme.

Tout en tenant également compte de la valeur temporelle de l'argent résultant du déploiement de notre modèle, nous relevons notre estimation de juste valeur de 63 à 67 dollars par action.

Cela laisse la société à tendance négative assez valorisée, avec des actions se négociant à près de 73 dollars après Bourse.

Le bénéfice par action a dépassé les prévisions élevées de la direction de 0,20 dollar au quatrième trimestre d'Oracle, tandis que les revenus ont augmenté de 5% d'une année sur l'autre pour atteindre 11,8 milliards de dollars.

Les revenus des licences cloud et sur site ont augmenté de 18% d'une année sur l'autre au cours du trimestre pour atteindre 2,5 milliards de dollars.

Les services cloud et le support de licence, cependant, ont contribué à une part plus importante des revenus, atteignant 7,6 milliards de dollars, bien que cela soit le résultat d'une croissance beaucoup plus modérée de 3% d'une année sur l'autre.

Nous pensons que le chiffre le plus impressionnant en termes de revenus est la hausse de 108 % des revenus de consommation des clients cloud, ce qui est prometteur.

Cela est conforme à notre thèse selon laquelle pour les éditeurs de logiciels historiques comme Oracle et SAP, nous pensons que des coûts de substitution seraient rétablis une fois que les clients adoptent leurs solutions respectives.

Cependant, nous sommes plus préoccupés par la période au cours de laquelle les entreprises réévaluent leurs options de fournisseurs de logiciels avant leurs migrations vers le cloud - et c'est pourquoi nous donnons à Oracle une tendance négative à son rempart concurrentiel.

Les perspectives pour le premier trimestre incluent une croissance des revenus de 18% et un bénéfice ajusté par action de 1,06 dollar, tous deux en milieu de fourchette.

Nous rappelons aux investisseurs qu'Oracle a conclu son acquisition de Cerner pour 28 milliards de dollars la semaine dernière, ce qui entraînera une croissance forte des revenus sur tous les trimestres de l'exercice 2023.

Nous pensons que l'accord est nettement trop cher pour ce que nous considérons comme des synergies pour Oracle.

Alors qu'à l'heure actuelle, Cerner est un important fournisseur de dossiers de santé électroniques, ou DSE, donnant à Oracle une grande ampleur pour l'opportunité d'hébergement dans le cloud - comme l'aurait fait une acquisition de TikTok - nous considérons que le rempart concurrentiel étroit de Cerner a une tendance négative.

Nos perspectives négatives sont fonction de la poursuite de la consolidation du système de santé, qui, selon nous, favorisera Epic, le meilleur fournisseur de DSE, qui affiche également plus de gains de contrats que Cerner alors que les hôpitaux actualisent leurs anciens systèmes de DSE depuis le début des années 2010, sans consolidation.

 

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Oracle Corp71,27 USD0,56Rating

A propos de l'auteur

Julie Bhusal Sharma  est analyste actions chez Morningstar.