CureVac offre une exposition à l'ARN messager

Nous lançons le suivi avec une estimation de juste valeur de 15,40 dollars par action.

Rachel Elfman 15.04.2022
Facebook Twitter LinkedIn

curevac

Nous lançons le suivi de CureVac, une société biopharmaceutique au stade clinique développant des vaccins et des thérapies utilisant l'acide ribonucléique messager (ARNm) avec une estimation de juste valeur de 15,40 dollars par action, une note de rempart concurrentiel « No Moat », une tendance stable et une note d'incertitude extrême.

Sur une base ajustée au risque, CureVac se négocie en territoire 3 étoiles à environ 26 % au-dessus de notre estimation de juste valeur.

Bien que CureVac ne dispose pas actuellement de produits approuvés, la société offre aux investisseurs à long terme une exposition pure à l'ARNm, ce qui pourrait transformer les approches de traitement pour de nombreux domaines pathologiques.

« Pure player »

CureVac développe un portefeuille diversifié axé sur les vaccins prophylactiques (COVID-19, grippe, rage et paludisme), les vaccins oncologiques et les applications intra-tumorales, et les thérapies moléculaires (maladies oculaires, hépatiques et pulmonaires).

L'extrême incertitude de CureVac est due à son pipeline à un stade précoce et au manque de produits approuvés, ce qui contribue à une gamme de résultats potentiels. À ce stade précoce, une note « No Moat » nous semble appropriée.

La première tentative de CureVac de développer un vaccin COVID-19 a été interrompue en 2021 après avoir manqué de données d'efficacité suffisantes.

CureVac collabore avec GlaxoSmithKline pour développer un vaccin COVID-19 de deuxième génération en utilisant une large approche technologique avec des constructions d'ARNm non modifiées et modifiées.

En outre, la société évalue des formats de vaccins avancés pour créer des vaccins combinés avec un accent initial sur la combinaison du COVID-19 et de la grippe.

Vaccin COVID-19

La direction de l’entreprise s'attend à ce qu'il y ait un candidat vaccin COVID-19 de deuxième génération approprié d'ici la fin de 2022 pour ensuite commencer les essais de stade avancé.

Nous prévoyons une probabilité d'approbation de 35 % pour ce vaccin COVID-19, qui est actuellement en phase préclinique.

Cette probabilité est supérieure à notre pondération habituelle pour les candidats à un stade précoce en raison du profil d'innocuité favorable établi dans son vaccin COVID-19 de première génération et de son approche technologique.

Nous prévoyons que le vaccin COVID-19 de CureVac arrivera sur le marché en 2024.

Nous attribuons à CureVac une tendance stable en termes de rempart concurrentiel puisque la technologie de l'entreprise n'a pas encore été validée et approuvée.

Nous prévoyons que les candidats du pipeline non-COVID-19 de CureVac commenceront à atteindre le marché en 2025 et 2026, et nous attribuons des probabilités d'approbation de base entre 10% et 35% pour ces candidats à un stade précoce.

Thérapies et partenariats

La capacité de CureVac à lancer avec succès des thérapies différenciées par ARNm en plus du COVID-19, allant d'autres vaccins prophylactiques aux traitements oncologiques et aux thérapies moléculaires, sera la clé de la capacité de l'entreprise à établir potentiellement un rempart concurrentiel à l'avenir.

En plus de Glaxo, CureVac a des collaborations avec plusieurs organisations, dont la Fondation Bill & Melinda Gates et CRISPR Therapeutics pour développer certains de ses candidats du pipeline.

Alors que les partenaires de CureVac aident à compenser les coûts de développement clinique, nous prévoyons que les dépenses de R&D resteront un pourcentage important des ventes alors que la société continue de développer son pipeline.

Profitable après 2027

En conséquence, nous pensons que CureVac continuera à fonctionner avec une perte nette pendant la majeure partie de notre période de prévision explicite de 10 ans, et nous prévoyons que la société n'obtiendra pas de bénéfice net positif avant au moins 2027, compte tenu du long processus de développement et d'approbation réglementaire.

Nous estimons que l'entreprise réalisera un chiffre d'affaires annuel global d'un milliard d'euros ou plus à partir de 2029.

Pour faire passer la cote de tendance de stable à positive, nous aurions besoin de voir la technologie d'ARNm de CureVac validée dans des essais cliniques.

La société prévoit de communiquer les données de son candidat vaccin COVID-19 de deuxième génération à la fin de 2022.

Si CureVac rapporte de solides résultats d'efficacité et d'innocuité de son vaccin COVID-19 de deuxième génération, nous envisagerions de faire passer la note de tendance à positive.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

 

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
CureVac NV Ordinary Shares14,10 USD-3,56Rating
GlaxoSmithKline PLC1 758,00 GBX0,10Rating

A propos de l'auteur

Rachel Elfman  est analyste actions chez Morningstar.