Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Retrait de la cote : un risque limité pour les entreprises chinoises

La Chine autorisera très probablement la majorité des sociétés chinoises cotées aux États-Unis à soumettre leurs documents de travail d'audit aux régulateurs américains.

Chelsey Tam 24.03.2022
Facebook Twitter LinkedIn

Nous pensons que la Chine autorisera très probablement la majorité des sociétés chinoises cotées aux États-Unis à soumettre leurs documents de travail d'audit aux régulateurs américains.

Ceci pour au moins deux raisons : 1) la plupart de ces entreprises ne possèdent pas de données sensibles soumises à des contrôles de sécurité nationale, et 2) le gouvernement chinois semble déterminé à résoudre les problèmes d'audit du Public Company Accounting Oversight Board, ou PCAOB.

S'il n'y a pas d'accord entre la Chine et les États-Unis sur la loi HFCAA (Holding Foreign Companies Accountable Act), nous nous attendons toujours à ce que les entreprises Internet et de consommation chinoises que nous couvrons ne subissent pas de destruction de valeur.

En effet, la plupart des entreprises que nous couvrons ont opté soit pour une cotation principale aux Etats-Unis et  secondaire à Hong Kong (Alibaba, JD.com, NetEase, Trip.com, Baidu, Weibo et Yum China), soit  pour une cotation à Hong Kong (Tencent, CMGE, Meituan et Alibaba Health).

Ainsi, même en cas de radiation, les investisseurs pourront convertir leurs actions américaines en actions de Hong Kong.

Bien que Pinduoduo n'ait pas encore été coté à Hong Kong, il répond déjà à l'exigence d'inscription secondaire de Hong Kong.

Par conséquent, nous nous attendons à ce que Pinduoduo demande une cotation à Hong Kong si une radiation se profile.

Selon nous, il est possible que les activités cloud d'Alibaba et de Baidu, et certaines de leurs entreprises d'intelligence artificielle, ou IA, soient jugées sensibles par Pékin, car leurs clients comprennent des entreprises publiques chinoises et le gouvernement chinois.

Dans un tel cas, nous pensons qu'il est plus probable que ces trois sociétés soient cotées principalement à Hong Kong et abandonnent leurs cotations aux États-Unis, plutôt que de réduire leurs participations dans ces activités cloud pour être qualifiées d'investissements associés ou d'investissements minoritaires, compte tenu de la forte croissance potentiel de l'industrie du cloud en Chine.

Par conséquent, les estimations de la juste valeur des entreprises Internet et de consommation chinoises que nous couvrons restent inchangées.

 

© Morningstar, 2022 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Alibaba Group Holding Ltd ADR84,39 USD0,33Rating
Baidu Inc ADR123,26 USD-0,03Rating
JD.com Inc ADR52,98 USD1,81Rating
Pinduoduo Inc ADR66,17 USD-0,45
Weibo Corp ADR17,45 USD-1,08Rating
Yum China Holdings Inc50,57 USD1,26Rating

A propos de l'auteur

Chelsey Tam  est analyste actions chez Morningstar.