Nous rencontrons des difficultés pendant la phase d’enregistrement. Merci de bien vouloir patienter pendant que nous résolvons ce problème.

Inde : le rebond des profits déjà dans les cours

Après une très belle année 2021, les actions indiennes sont sur des plus hauts en termes de valorisation.

Jocelyn Jovène 01.12.2021
Facebook Twitter LinkedIn

india

Alors que la Bourse chinoise pâtit d’une aversion au risque accrue, certains investisseurs se prennent à imaginer que l’Inde pourrait prendre la relève et devenir le nouveau pays d’avenir dans le monde émergent (une idée qui n’est toutefois pas si nouvelle, en particulier depuis l’élection en 2014 de Narendra Modi au poste de premier ministre).

De fait, la Bourse indienne affiche une des meilleures performances en Asie-Pacifique cette année.

L’indice Morningstar India enregistre à ce jour un gain de 43% en euros après une hausse de 7,4% en 2020.

En outre, le marché actions indien devrait bénéficier au cours des prochains exercices d’un rebond à deux chiffres des profits des entreprises, sur fond de reprise économique solide.

Selon les estimations de Goldman Sachs, les profits des entreprises indiennes sont attendus en hausse de 24% l’an prochain et de 15% en 2023.

Autre facteur favorable à la Bourse indienne : la digitalisation de l’économie. Cette dernière devrait voir sa représentation dans l’indice augmenter, sur fond de multiplication des introductions en Bourse, et pourrait passer de 6% à 16% de l’indice à terme, selon certaines estimations.

Mais après un exercice 2021 très positif, la Bourse indienne se traite sur des multiples de valorisation proches de ses plus hauts historiques (P/E de 23x).

Elle affiche désormais une prime de valorisation de 60% par rapport à l’indice MSCI Asia ex-Japan, un niveau sans doute un peu excessif même si la croissance des profits en Inde est deux fois plus rapide que celle de l’indice.

Au vu de multiples élevés, le rebond des profits attendus l’an prochain semble pour bonne partie intégré dans les cours de Bourse.

D’autres facteurs de risque pourraient peser sur le potentiel de rebond des actions indiennes.

Une croissance économique moins solide que prévu, une nouvelle vague de contamination ou un regain d’inflation due à la hausse des prix de l’énergie pourraient limiter le potentiel de rebond de la Bourse indienne.

Le récent échec de l’introduction en Bourse d’une fintech très en vue, Paytm, peut constituer un signal d’alerte, même s’il semble plus lié à des éléments spécifiques à cette opération et en particulier à la volonté de certains investisseurs de tirer un peu trop vers le haut la valorisation.

Si ce échec ne devrait pas remettre en question la digitalisation de l’économie, que l’on observe d’ailleurs à l’échelle mondiale, cela semble néanmoins indiquer une certaine prudence des investisseurs.

Facebook Twitter LinkedIn

A propos de l'auteur

Jocelyn Jovène

Jocelyn Jovène  est analyste financier senior et rédacteur en chef de Morningstar France.