Microsoft continue d'impressionner

Nous relevons notre estimation de juste vaelur à 345 dollars par action.

Dan Romanoff 27.10.2021
Facebook Twitter LinkedIn

Microsoft 4608125 520

Microsoft (« Wide Moat ») continue de bénéficier des efforts de transformation numérique des entreprises, ce qui l’a une fois de plus aidé à générer une croissance significative en termes de de chiffre d'affaires et de bénéfice par action pour le trimestre.

Les prévisions du deuxième trimestre étaient également supérieures au consensus.

Microsoft Azure et la demande commerciale étaient robustes à tous points de vue, et les jeux et Windows ont enregistré des résultats solides même si les contraintes d'approvisionnement pour les PC et les tablettes Surface restent difficiles.

Nous constatons un ralentissement de l'obligation de performance restante, ou RPO, de la croissance et des réservations commerciales, deux mesures prospectives, en grande partie à cause d’un nombre moins significatif de grands contrats pour Azure au cours de la période et non à cause d'une détérioration de la demande.

Microsoft reste impressionnant dans sa capacité à stimuler à la fois la croissance et les marges à grande échelle et estime qu'il y a plus à venir sur les deux fronts.

Nous considérons que les résultats renforcent notre thèse centrée sur la prolifération des environnements cloud hybrides et Azure alors que la société continue d'utiliser sa domination sur site pour permettre aux clients de passer au cloud facilement et à leur propre rythme - une tendance qui, selon nous, se poursuivra au cours des cinq prochaines années.

La solidité les bonnes orientations portent notre estimation de la juste valeur de 325 à 345 dollars par action, et nous continuons de voir un avantage pour ce nom de haute qualité.

La croissance du chiffre d’affaires s'est accélérée à 22% sur un an à 45,32 milliards de dollars, contre notre modèle à 44,17 milliards de dollars et le consensus à 43,86 milliards de dollars.

Par rapport à nos attentes et à la fourchette haute des prévisions, tous les segments étaient en avance.

Nous pensons que les résultats soutiennent notre thèse à long terme d'une expansion continue des marges.

La marge d'exploitation s'est établie à 44,7 %, contre 42,7 % l'année dernière, grâce aux économies d’échelle, à la hausse des résultats trimestriels et à une baisse des dépenses d'exploitation résultant généralement de l'amortissement lié au COVID-19 des frais de voyage, de divertissement et des dépenses connexes.

Les marges brutes ont baissé de 50 points de base d'une année sur l'autre, une modification antérieure de l'hypothèse de durée d'amortissement expliquant ce repli, compensée par la croissance des marges d’Azure.

Bien que le chiffre d'affaires de Microsoft dépasse largement notre estimation, les dépenses d'exploitation correspondent à peu près à nos attentes.

Nous continuons de voir une voie d'expansion des marges à partir de niveaux déjà élevés au cours des cinq prochaines années.

Au cours du prochain trimestre le groupe table sur un chiffre d'affaires de 50,15 milliards de dollars à 51,05 milliards de dollars, soit environ 1,8 milliard de dollars au-dessus du consensus.

La croissance du chiffre d'affaires à mi-parcours est de 17 % d'une année sur l'autre, le cloud intelligent représentant la croissance la plus forte, suivi de la productivité et des processus métier, l'informatique personnelle étant la plus lente.

Compte tenu de la tendance séculaire vers Azure et le cloud, ce n'est pas du tout surprenant.

Tout ceci implique un BPA d'environ 2,28 dollars au point médian, ce que nous considérons comme un peu meilleur que prévu.

Les marges brutes devraient rester sous pression tout au long de l'année en raison de la modification de l'estimation de la durée de vie utile des serveurs et équipements de réseaux qui a augmenté les marges brutes au cours de l'exercice 2021, et sont désormais un obstacle pour l'exercice 2022.

À plus long terme, nous considérons les prévisions comme soutenant notre thèse concernant le passage vers le cloud piloté par Azure, Dynamics 365, LinkedIn et Office 365, et qui devrait continuer à jouer dans les années à venir, plutôt que sur un seul trimestre.

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Microsoft Corp414,58 USD0,23Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.