Salesforce se concentre sur sa rentabilité

Nous relevons notre estimation de juste valeur à 312 dollars par action.

Dan Romanoff 29.09.2021
Facebook Twitter LinkedIn

salesforce mobile

Après la journée investisseurs de Salesforce ("Wide Moat") le 23 septembre, nous avons relevé notre estimation de la juste valeur de 292 à 312 dollars par action et continuons de considérer les actions comme attrayantes.

Nous sommes encouragés par le fait que la direction a relevé ses prévisions pour l'exercice 2022 et a introduit des prévisions pour l'exercice 2023 qui étaient supérieures à nos attentes en termes de chiffre d'affaires et de marge d'exploitation non-GAAP.

Les conditions commerciales à court terme devraient rester solides dans toutes les zones géographiques et tous les produits, avec des accords multi-cloud plus élevés qui contribuent au relèvement des prévisions.

Les deux autres thèmes principaux que nous avons observés étaient l’évolution des marges et un intérêt intense pour tout ce qui concerne Slack.

Enfin, nous pensons que les investisseurs seront soulagés d'apprendre que l'entreprise se concentrera sur l'innovation organique avec des acquisitions importantes moins probables (vraisemblablement au cours des prochaines années).

Salesforce a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'exercice 2022 à 26,30 milliards de dollars, contre 26,25 milliards de dollars en milieu de fourchette.

La société a également dévoilé des prévisions pour l'exercice 2023, comprenant un chiffre d'affaires de 31,73 milliards de dollars en milieu de fourchette et une marge d'exploitation non-GAAP de 20%, très en avance sur nos estimations précédentes et le consensus FactSet de 31,08 milliards de dollars et 18,9%, respectivement.

Les perspectives de marge sont plus impressionnantes à notre avis étant donné l’impact défavorable de 150 points de base résultant de l'acquisition de Slack.

Enfin, la société a réitéré son objectif de plus de 50 milliards de dollars de revenus au cours de l'exercice 2026. Nous pensons que ces objectifs sont réalisables et avons ajusté notre modèle en conséquence.

Une grande partie de la discussion financière a porté sur les marges d'exploitation, sur lesquelles nous pensons que l'entreprise devient de plus en plus focalisée.

Nous maintenons depuis des années que les marges de Salesforce sont sous-optimales. Nous sommes donc satisfaits des résultats de la directrice financière Amy Weaver jusqu'à présent et sommes optimistes quant à l’attention portée sur ce domaine au cours des deux prochaines années et peut-être au-delà.

Des revenus solides, une nouvelle façon de penser le travail à distance post-pandémie et une discipline en matière de dépenses nous laissent plus fermement croire qu'il existe une voie à suivre durable pour l'expansion des marges à long terme.

La demande a été caractérisée comme un environnement jamais vu auparavant. Les offres multi-cloud continuent de croître. En fait, Salesforce a noté qu'il avait une variété de clients qui génèrent 100 millions de dollars de revenus récurrents chaque année.

Alors que les grandes acquisitions ont élargi le portefeuille au fil du temps, certaines de ces transactions, y compris Slack, n'ont pas été immédiatement bien reçues.

Bien que la direction ait indiqué qu'elle mettrait davantage l'accent sur l'innovation organique, nous nous attendons toujours à ce que les accords plus modestes se poursuivent.

La société a également présenté des données intéressantes sur l'évolution de ces transactions plus importantes au fil du temps, notant, par exemple, qu'ExactTarget continue de croître de 29% par an, tandis que d'autres ont augmenté leurs revenus par un multiple de ce qu'ils étaient lorsque les transactions ont été conclues. De toute évidence, la direction reste très enthousiasmée par Slack.

Slack est également resté au premier plan cette année, le PDG et chef de produit de Slack prenant la scène pour un segment complet.

Notre plus gros point à retenir ici est que la société a annoncé une intégration étroite avec tous les clouds Salesforce, ce qui n'est pas surprenant.

Nous étions intéressés d'entendre Salesforce extraire les meilleures pratiques en matière de libre-service et pensons que cela se répercute finalement sur les attentes de marge à long terme de la direction.

En termes de taille du marché, Salesforce a augmenté son estimation de 248 milliards de dollars contre 204 milliards de dollars il y a quelques mois à peine, notant que cela est basé sur les données de Gartner et n'inclut que des estimations de taille de marché plus importantes plutôt que de nouveaux domaines.

Nous pensons que cette augmentation de l'estimation du marché est révélatrice de la forte demande dont l'entreprise a bénéficié au cours de l'année environ et est de bon augure pour la réalisation de son chiffre d'affaires en 2026.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Salesforce.com Inc156,93 USD-2,11Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.