Zoom sur un long chemin de croissance

Malgré une décélération attendue de la croissance, nous relevons notre estimation de juste valeur.  

Dan Romanoff 01.09.2021
Facebook Twitter LinkedIn

wfh

Zoom Video Communications(« No Moat ») continue de dépasser les attentes des investisseurs avec une croissance soutenue au cours du deuxième trimestre par rapport aux attentes du marché.

Néanmoins, les prévisions du troisième trimestre étaient mitigées mais largement conformes et les prévisions implicites du quatrième trimestre montrent une décélération de la croissance du chiffre d'affaires plus forte que prévu en raison de l'augmentation du taux de désabonnement et de la baisse des gains de nouveaux clients.

Sur ce point, nous notons que Zoom a guidé la décélération au fur et à mesure que l'année avance. Nous voyons un longue chemin de croissance alors que l'entreprise gagne du terrain avec Zoom Phone et fait évoluer son application principale vers une plate-forme de communication.

Dans cette optique, la direction se concentrera sur l'expansion de sa plate-forme pour proposer une gamme plus large de produits générateurs de revenus à mesure que l'hyper croissance se normalise.

Nous restons impressionnés par la capacité de la direction à dépasser nos attentes en termes de croissance et de marges.

Compte tenu des bons résultats, nous relevons légèrement nos estimations, portant notre estimation de la juste valeur de 245 à 252 dollars par action, mais nous les considérons toujours comme surévaluées.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 54% d'une année sur l'autre pour atteindre 1,021 milliard de dollars, ce qui a dépassé les prévisions de 990 millions de dollars en haut de fourchette.

Les activités directes et de distribution étaient solides, les entreprises clientes réalisant des transactions plus importantes mais prenant plus de temps pour évaluer la solution et adoptant une approche plus stratégique.

Les clients avec plus de 100.000 dollars de revenus annuels glissants continuent d'accélérer et ont augmenté de 131% d'une année à l'autre pour atteindre 2.278.

Les ventes incitatives de Zoom Phone et de Zoom Rooms ont permis de générer des transactions plus importantes.

Les nouveaux clients ont représenté 74% du chiffre d'affaires, ce qui est inhabituellement élevé pour une entreprise de logiciels de la taille de Zoom.

La dynamique de Zoom Phone s'est poursuivie au cours du trimestre, la société atteignant 2 millions de postes.

La marge d'exploitation non-GAAP était de 41,6%, contre 41,7% il y a un an, 41,9% au dernier trimestre et le point médian des prévisions de 36,2%.

La hausse a été tirée par la flambée des revenus, de meilleurs prix des fournisseurs de « Cloud » et des embauches plus lentes que prévu.

Sur ce dernier point, nous notons que les dépenses d'exploitation commencent à grimper en pourcentage des revenus, une tendance qui, selon la direction, se poursuivra à mesure que la croissance des revenus se normalisera.

En plus de 20 ans de couverture des éditeurs de logiciels, nous sommes incapables de penser à une autre entreprise qui a augmenté ses marges à ce rythme.

Zoom prévoit d'investir dans ses forces de vente et des ingénieurs en R&D au cours des prochains trimestres, un refrain que nous entendons chez la plupart des éditeurs de logiciels.

Nous notons qu'en pourcentage du chiffre d'affaires, Zoom dépense bien en-dessous de la médiane en R&D et est proche de la médiane en termes de ventes et de marketing, et les deux restent en dessous des objectifs à long terme de l'entreprise.

En fait, l'objectif de marge d'exploitation non-GAAP à long terme de la direction est d'environ 25%, contre 42% au cours des derniers trimestres. Nous soupçonnons que l'objectif de la direction augmentera avec le temps.

Nous considérons que les perspectives sont généralement en ligne et notons la surperformance de la direction par rapport aux prévisions depuis son introduction en bourse - il est vrai que cela a été stimulé par l'avantage unique des mesures de confinement.

Les prévisions pour le troisième trimestre incluent des revenus compris entre 1,015 et 1,020 milliard de dollars, avec un bénéfice d'exploitation non-GAAP de 340 à 345 millions de dollars et un BPA non-GAAP de 1,07 à 1,08 dollar.

La direction a relevé ses perspectives de revenus pour l'ensemble de l'année de 27,5 millions de dollars à mi-parcours, soit moins que les 34 millions de dollars de hausse signalés au cours du trimestre, en raison de la décélération des petits clients en ligne, avec un bénéfice d'exploitation non-GAAP de 1,5 milliard à 1,51 milliard de dollars et un BPA non-GAAP relevé de 4,75 à 4,79 dollars.

Enfin, les obligations de performance résiduelles actuelles, ou cRPO, ont augmenté de 58% en glissement annuel au cours du trimestre, contre 54% de croissance du chiffre d'affaires.

Bien qu'il s'agisse généralement d'un indicateur positif pour les revenus de l'année suivante, la direction a pris soin de souligner que les cycles de facturation sont de plus en plus concentrés sur le trimestre d'avril et que, par conséquent, le cRPO et les revenus différés devraient diminuer de manière séquentielle au troisième trimestre.

 

© Morningstar, 2021 - L'information contenue dans ce document est à vocation pédagogique et fournie à titre d'information UNIQUEMENT. Il n'a pas vocation et ne devrait pas être considéré comme une invitation ou un encouragement à acheter ou vendre les titres cités. Tout commentaire relève de l'opinion de son auteur et ne devrait pas être considéré comme une recommandation personnalisée. L'information de ce document ne devrait pas être l'unique source conduisant à prendre une décision d'investissement. Veillez à contacter un conseiller financier ou un professionnel de la finance avant de prendre toute décision d'investissement.

Facebook Twitter LinkedIn

Valeurs citées dans l'article

NomValeurVariation (%)Notation Morningstar
Zoom Video Communications Inc147,66 USD-5,23Rating

A propos de l'auteur

Dan Romanoff  est analyste actions chez Morningstar.